FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 20/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maison Mincor-Seruta Sam 20 Juin - 22:49

Fondateurs : par union, Alwyn Mincor et Arya Seruta
Fondation : aux environs de l'an 885
Chef de famille actuel : Comte Aengus Mincor-Seruta
Armoiries : Écartelé, au premier et quatrième de gueules, au deuxième et troisième d’acier, à l’aigle et aux sabres croisés pourpres.
Le gris du blason rappelle l’eau des côtes du Comté de Corneval, parfois trouble. Le rouge, quant à lui, est synonyme du sang versé par la Maison pour l’unification du Comté. L’Aigle Pourpre de Corneval, animal emblématique du Comté, et du Massif de la Corne, figure aussi sur le blason. Plus récemment, les sabres courbés ont été rajouté pour signifier la puissance maritime de la Maison, ces sabres étant souvent utilisés par les soldats à bord.
Devise : Dominer par-delà l’horizon
La devise de la maison vient de la longue histoire maritime du Comté de Corneval, et donc de la maison Mincor Seruta. Au fil des années, la flotte de Port-Orient est devenue l’une des principales flottes du Royaume, et a la lourde tâche d’assurer la sécurité des mers d’Orient.

Histoire


Les origines :

Depuis toujours, le Comté de Corneval a été majoritairement tourné vers la mer. Du petit comté côtier, aux pêcheurs éparpillés sur des dizaines de kilomètres, il ne reste plus grand-chose. Les activités maritimes se sont concentrées dans les grandes villes portuaires, notamment Port-Orient, plus grande ville et capitale du Comté de Corneval. D’autres ports existent, mais Port-Orient reste prédominante, grâce à son emplacement stratégique, à mi-chemin entre Verastre et Port-Nord ; mais aussi grâce à son grand port abrité, à la présence de la flotte du Royaume de Gallance et de nombreux navires marchands de passage.

L’histoire de la Maison Mincor-Seruta remonte à deux siècles, et est symbole l’unification du Comté de Corneval et de son renouveau. Il était une époque où le Comté était divisé, en proie à des luttes intestines qui le minaient depuis des années. Aucun comte ne restait à Corneval très longtemps. Pauvre, et considéré comme ayant peu de ressources à offrir, le Comté n’était pas le synonyme de puissance maritime qu’il est aujourd’hui. Les vicomtés côtiers, grâce aux nombreux pêcheurs présents, parvenaient à lever assez d’impôts pour assurer leur fonctionnement. A l’intérieur des terres, en revanche, la situation était bien plus délicate. Fautes de moyens financiers, le Comté ne pouvait se permettre d’extraire les quelques minerais de ses sous-sol. Godfroi Ier, alors sur le trône royal de Gallance, se donna le droit d’exploiter les mines et les carrières, ne reversant qu’une faible partie des revenus au Comté. Les vicomtés y étaient donc pauvres, ruraux, et au bord de la faillite, si bien que les vicomtés côtiers devaient payer de plus grandes taxes au Comté. Une situation intenable, qu’il n’allait pas tarder à dégénérer. Ulcérés par le fait de devoir payer pour les terres pauvres, les vicomtés bordant la Mer d’Orient menacèrent de faire sécession, et de ne plus payer au Comté et au Royaume la part des autres vicomtés. Pour faire face à cette potentielle menace, les vicomtés du Massif de la Corne s’unirent eux aussi. L’influence de l’alors Comte de Corneval se rétrécit comme peau de chagrin, si bien qu’il ne contrôlait plus que le Vicomté d’Orient, et le Vicomté du Mont Pourpre. Ces deux vicomtés étaient respectivement sous la juridiction de la Vicomtesse Arya Seruta, et du Vicomte Alwyn Mincor. Pendant des années, ils furent la seule zone de stabilité de ce qui était autrefois le Comté de Corneval. Dans le reste de la région, on se battait, aussi bien entre les factions côtières et montagnardes qu’à l’intérieur même de ces alliances. Chaque Vicomte désirait diriger, et s’approprier la gloire de la reconquête du Comté de Corneval, tout en libérant le territoire du joug de Godfroi Ier. Cette dernière commença à s’inquiéter des évènements de Corneval, et demanda au Comte de rapidement ramener l’ordre dans son domaine. Pouvant uniquement faire appel aux vicomtés du Mont Pourpre de d’Orient, le Comte commença à lever une armée, en piochant dans les fonds de réserve du Comté, ainsi que dans la fortune de sa Maison. Après tout, il était fort probable que sa vie dépende du succès de la mission que lui avait confié le roi… L’an 882 marqua un tournant dans l’histoire de Corneval, quand Lucien II monta sur le trône royal, mettant de fait fin à la campagne militaire demandée par Godfroi Ier. Après un hiver rigoureux, le Comte de Corneval mourut, sans héritier, et le nouveau Roi Lucien II désigna le Vicomte, ou plutôt la Vicomtesse d’Orient, pour lui succéder. Arya Seruta devint donc la première femme à monter sur le trône du Comté. Au même moment, le Vicomté du Mont Pourpre profitait de la fin de la réquisition royale des mines pour se transformer en profondeur. Le sous-sol du Massif n’était pas si désertique qu’on le prétendait, quand des mineurs tombèrent sur d’imposantes veines de charbon. Sentant qu’il avait là l’unique chance de redorer l’image du Comté, Alwyn ordonna que toutes les ressources possibles soient tournées vers l’exploitation minière. Bientôt, les mines s’enfoncèrent dans le sol, et les premiers paniers de charbon remontèrent à la surface, attirant quelques marchands. L’argent gagné fut rapidement réinvesti, dans le charbon, mais aussi dans les mines de granit et de quelques roches volcaniques. Ces dernières servirent au sein sur Comté, mais la taille et la qualité des blocs extraits intéressa aussi les marchands de passage. Pendant ce temps, sur la côte, la Comtesse Arya Seruta se démenait elle aussi, et réorganisait la totalité des activités maritimes dans son comté. Les activités de pêches furent centralisées à Port-Orient, et les navires marchands furent également tous dirigés vers cette ville. Port-Orient grandit, et se trouva dans la nécessité d’aménager son port. Mais pour cela, il fallait des pierres, en grande quantité, ce dont disposait le Mont Pourpre. Un accord fut trouvé entre les deux vicomtés : le Mont Pourpre allait fournir les pierres et du charbon pour l’un, Port-Orient de la nourriture et de l’aide financière pour l’autre. Cet accord fonctionna durant une année, bénéfique aux deux parties. En revanche, bien peut se doutaient que cette collaboration allait se renforcer, d’une manière on ne peut plus forte. La chose fut officialisée quand Alwyn Mincor, Vicomte du Mont Pourpre Arya Seruta, Vicomtesse d’Orient et Comtesse de Corneval (bien que ce titre ne signifiait dans les fait plus grand-chose) annoncèrent à leurs sujet leur prochain mariage. Si l’avis général parlait d’un mariage arrangé, la rueur se mit vite à courir que Alwyn et Arya se fréquentait depuis plusieurs années déjà, mais que le contexte économique et politique les empêchait de se marier. Aucune des deux familles ne démentit la rumeur, l’ancrant encore plus dans le décor. Symboliquement, le mariage fut célébré à la frontière entre les deux comtés, mais Port-Orient fut logiquement choisi comme résidence du nouveau couple, et capitale du Comté.


La reconquête :

Ce jour marqua la naissance de la maison Mincor-Seruta, née de l’union de deux personnes au bord du gouffre, mais qui avaient réussi à se relever, et aspiraient maintenant à unifier le Comté dans la gloire. Le fief du couple devint bientôt synonyme de réussite dans le Comté, tandis qu’au Nord de celui-ci, on se battait toujours. Port-Orient et le Mont Pourpre attirèrent bientôt des hommes et femmes en quête de travail, dans un Comté encore fragile. L’axe entre les deux villes devint bientôt la route la plus utilisée du Comté. Au sud de cette route, un vicomté isolé réaffirma bientôt sa loyauté à Corneval et à sa Comtesse, unifiant ainsi de manière fiable le Sud du Comté. Venait maintenant de temps de la reconquête du Nord du Comté, belliqueux, en proie aux flammes et au sang depuis plusieurs années maintenant. Heureusement pour les Mincor-Seruta, la région  était trop occupée à régler ses propres problèmes pour voir les soldats se préparer rapidement à Port-Orient grâce aux préparatifs déjà entamés par l’ancien Comte. Dans la ville, on savait que reprendre Corneval signifiait reprendre les côtes, et on s’aperçut bien vite que le moyen le plus rapide et le plus sûr d’y aller, c’était par la mer. Et c’est avec ce simple constat que débuta l’histoire militaire de Corneval. Une armée fut levée, des barques à fond plat furent construites avec des arbres découpés au sud de la capitale et dans le Massif. Au Nord, tous s’attendaient à être attaqués un jour ou l’autre par l’armée comtale, et les routes furent surveillées en conséquence. Lorsqu’un petit matin, les soldats de Port-Orient débarquèrent en nombre sur les plages du premier vicomté à reconquérir, la surprise fut suffisamment grande pour déstabiliser les ennemis. Les côtes sécurisées, l’armée d’Arya Seruta remonta vers le Massif, appuyée par celle d’Alwyn Mincor sur le flanc intérieur. Il ne fallut que quelques semaines pour reconquérir deux vicomtés au Nord de l’axe Mont Pourpre Port-Orient, mais le plus dur restait à faire. Le Comté regagnait en puissance, et les derniers vicomtés sécessionnistes le sentait, s’alliant pour faire face à la menace. La progression d’Arya et d’Alwyn se fit plus lente. Bientôt, quand les combats se furent un peu éloignés de la capitale, Arya rentra à Port-Orient pour gérer le Comté, quand Alwyn combattait, toujours plus au Nord. Les semaines de combat devinrent des mois, et les mois des années, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un seul vicomté insoumis au Nord du Comté. Partout ailleurs, les troupes des Mincor-Seruta patrouillaient, rétablissant l’ordre, et attendant la restauration du Comté par Arya. La guerre s’estompa pendant plusieurs mois, les deux camps usés après de longues et mortelles batailles. Alwyn rentra pour quelques temps à Port-Orient, où il fut accueilli en conquérant. Avec Arya, ils étaient ceux qui avaient réussi à redresser le Comté. Pendant ces mois de répit, sous les ordres d’Alwyn, on se prépara pour l’ultime bataille. De nouveaux navires furent construits, des barges plates de transports, mais aussi plusieurs navires de guerres, montés de balistes de de scorpions. Arya, de son côté, se démenait pour redresser l’économie du Comté. De grandes sommes d’argent avaient été investies pour développer les mines, le commerce et la pêche, mais malgré les rentrées d’argent, la guerre coutait cher, et il devenait urgent d’achever la réunification du Comté de Corneval. La dernière campagne fut lancée plus tôt que prévue, Alwyn voulant éviter les froids hivers du Nord. Après plusieurs jours de mer, les navires arborant le pavillon de Port-Orient arrivèrent en vue des côtes adverses. Après la surprise de la première invasion maritime, l’ennemi avait appris de ses erreurs, et préparé ses plages. De nombreux obstacles avaient étés posés pour ralentir le débarquement, et des fortifications pour permettre aux archers de tirer tout en étant à l’abri assemblées. Les balistes des navires des trières furent les premières à ouvrir le feu, créant une nouvelle fois la surprise chez l’ennemi. Plusieurs fortifications furent détruites ou brûlées, laissant un peu de place aux soldats pour débarquer. La conquête du comté prit plusieurs semaines à elle seule, jusqu’à ce que les derniers résistants soient acculés à la frontière avec le Duché des Cimes. Lors de l’ultime bataille, Alwyn fut gravement blessé, et ramené à Port-Orient entre la vie et la mort. Pendant plusieurs jours, la ville resta suspendue, dans l’attente d’une annonce salvatrice, ou funeste. Arya resta cloîtrée dans le palais, au chevet de son mari, qui resta pendant une semaine dans un sommeil profond, dont personne ne pouvait dire s’il allait sortir un jour.

L’unification :

Deux semaines après le retour d’Alwyn, un large mouvement de troupes fut reporté devant le palais. Les badauds s’attroupèrent, et furent vite rejoints par des centaines, voire des milliers de personnes. Les soldats se mirent en position devant les portes, et dégagèrent un large cercle,  placèrent en son centre un podium de bois, le visage impassible, mais sombre. Le bruit se mit bientôt à courir que l’on allait annoncer la mort du Comte du Mont Pourpre, et conquérant de Corneval. Deux aigles pourpres se mirent à tournoyer autour de la porte principale en glatissant. Certain interprétèrent cela comme un signe funeste, et se mirent à pleurer. D’autres attendirent, ne sachant pas quoi penser. La porte s’ouvrit soudainement en grand, laissant passer deux personnes, avançant lentement vers la foule. L’une d’elle, étrangement la plus grande et plus imposante, semblait faible et avait du mal à marcher, s’appuyant un peu sur la seconde. Quand les deux levèrent la tête, les premiers rangs de la foule reconnurent Arya, aidant Alwyn, bien vivant, à marcher. La nouvelle traversa la foule en un éclair, et Port-Orient cria de joie. Au même moment, l’un des aigles plongea, et vint se poser au pied du couple comtal. Il fit quelques pas, s’arrêta devant Alwyn, et baissa la tête, comme une révérence, avant de déployer ses puissantes ailes d’un pourpre foncé, et repartit dans les cieux. La foule acclama ce signe quasi miraculeux, et essaya de se rapprocher de ses deux seigneurs. Les soldats eurent du mal à la contenir, et ne furent tenir que grâce à l’arrivée de renforts. Les résidents du palais montèrent sur l’estrade, Arya soutenant son mari dont on sentait qu’il tenait difficilement debout. Chacun des deux leva un bras, pour demander le silence, qui s’instaura rapidement, avant de prendre chacun leur tour la parole, Arya reprenant la parole après son mari fatigué.

« -Peuple de Port-Orient ! Aujourd’hui est un grand jour !
-Aujourd’hui… Aujourd’hui marque la fin de la guerre…
-Aujourd’hui marque la réunification du Comté de Corneval !
-Beaucoup seront mort pour cette noble cause…. Beaucoup d’autres pleureront… La perte d’un être cher….
-Mais leur sacrifice n’aura pas été vain ! Grâce à eux, Corneval mérite de nouveau son titre de Comté !
-Et nous jurons devant vous…
-Devant Ewynn…
-Et devant le Dieu unique…
-Qu’à partir de maintenant…
-Et jusqu’à notre mort…
-Nous ferons tout élever Corneval dans la gloire.
-Et jusqu’à ce que le nom du Comté résonne…
-Par-delà les océans, et jusqu’aux limites du monde connu ! »

La foule hurla de plus belle, acclamant de longues minutes ceux qui avaient redonné au Comté sa fierté, après des siècles de misère et de désolation. Le jour même, on apprit qu’Arya était enceinte, et attendait un héritier. En ce jour, pour les habitants de la ville portuaire, les choses ne pouvaient être plus belles.

Le renouveau :

Durant les années qui suivirent, le Comté remonta petit le gouffre au fond duquel il était sombré. Symbole de sa nouvelle identité, les Mincor-Seruta établirent un nouveau blason, reprenant différents éléments caractéristiques du Comté. De même, la devise de la Maison, visionnaire, annonçait la direction qu’ils comptaient donner à Corneval. Dans le Massif, les mines se multiplièrent, alimentant en charbon tout le Comté et même au-delà. Les carrières de pierre, toujours plus nombreuses, permettait de construire routes, tours de gardes, murs, les jetées et digues des ports, le nouveau palais et bien d’autres bâtiments. Les pêcheurs s’organisaient maintenant dans les grandes villes portuaires, chacun ayant une partie du port uniquement dévolue à la pêche. S’il y avait moins de bateaux que quelque décennies plus tôt, ils étaient plus grands et embarquaient plus d’équipage. Port-Orient devenait progressivement une grande ville marchande, grâce à sa position idéale, de ville la plus à l’Est du Royaume. Petit à petit, elle devint un passage obligé pour ceux qui désiraient remonter jusqu’à Port-Nord, depuis Verastre ou plus loin. Son port bien abrité des vents et des vagues dans une grande crique devint également un refuge pour tous les bateaux lors des tempêtes. Désireuse d’assurer la sécurité de ses côtes, le Comté lança la construction de plusieurs navires de patrouilles côtières, et également d’un ou deux navires de haute mer. Plus tard, une partie la Flotte du Royaume d’Agonie vint s’installer à Port-Orient, profitant de l’expérience du Comté et des avantages du port. Des années plus tard, Alwyn fut le premier à être emporté dans l’au-delà. Il ne s’était jamais réellement remis de sa blessure, et s’était éteint sans douleur. Il laissait derrière lui Arya, avec trois enfants. Le premier, Tyul, était destiné au monter sur le trône comtal à la mort de sa mère. Le second, Edeard, allait devenir un explorateur, et naviguer sur les mers du monde entier pendant des années. Enfin, la sœur jumelle d’Edeard, Tilly, allait grandement participer à la gestion du Comté, mettant en place nombres de procédures pour faciliter la vie des fonctionnaires du comté. Arya mourut quelques années après son défunt mari, plongeant Port-Orient dans un long deuil. La ville de l’Est perdait le dernier membre fondateur de la maison Mincor-Seruta, unificatrice du Comté.

La Maison aujourd’hui :

Descendant d’Alwyn et d’Arya, on retrouve aujourd’hui en tant que chef de famille et sur le trône comtal Aengus Mincor-Seruta. Il s’est récemment marié à Tanya de Mérive, suzeraine du Vicomté du même nom. Pendant près d’un siècle, les Mincor-Seruta ont continué l’œuvre de leurs fondateurs, se focalisant sur le développement de l’industrie minière du Massif de la Corne, et  centralisation de l’activité maritime autour de Port-Orient et de quelques autres villes le long de la côte. Au Nord du Massif, les vastes plaines du Vicomté de Solonne et des environs se transformèrent en terres agraires, devenant la ferme à grains du Comté. La famille comtale vit aujourd’hui dans son palais situé sur un pic rocheux au sud de Port-Orient, mais passe aussi du temps dans le château du Mont Pourpre, d’où venait Alwyn.
Ci-dessous, vue du Palais comtal de Port-Orient. Le port et une grande partie de la ville se trouvent derrière la partie gauche.

Dans le contexte de la guerre gémélite, le Comté de Corneval est aujourd’hui dans une position délicate. De par son orientation maritime, Corneval d’une puissante flotte, capable de faire face à n’importe quel ennemi. Cette domination a en revanche un cout, et certains désavantages : le Comté ne peut entretenir une armée terrestre permanente de grande taille, le rendant assez vulnérable de ce point de vue. Cette position est d’autant plus gênante que son voisin du Nord, le Duché des Cimes, est réputé pour son histoire guerrière, ses soldats aguerris, et sa puissante armée. Ce même comté dispose de ressources naturelles nécessaires pour l’entretien de la flotte de Port-Orient, comme de grands arbres ou du fer. Aengus se trouve donc coincé entre plusieurs voisins susceptibles de l’envahir s’il devient leur ennemi. Le Comte de Corneval doit donc rapidement choisir un camp, capable de l’aider à éviter cette éventualité.


Arbre généalogique


Domaine

Territoire : Comté de Corneval
Fiefs : Palais comtal de Port-Orient, Château du Mont Pourpre (Massif de la Corne)
Titres cumulés :
-Aengus Mincor-Seruta, Comte de Corneval, Vicomte d’Orient et Cept, Grand-Amiral du Royaume de Gallance.
-Arald Mincor-Seruta, Vicomte de Bermanse
-Léthias Mincor-Seruta, Vicomte du Mont Pourpre, Baron de Port-Orient
-Tanya Mincor-Seruta, née de Maneli, Comtesse de Corneval  


Relations

Allégeance : Trône royal de Gallance, faction actuelle indécise
Vassaux : Vicomtés du Comté de Corneval
Alliance : En questionnement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 20/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Mincor-Seruta Mar 30 Juin - 19:14
Personnages importants

Alwyn Mincor

Ci-contre, Alwyn en armure, à l'époque de la militarisation du Vicomté du Mont Pourpre sous le Comte de Corneval précédant Arya.
Quand il accéda au trône du Mont Pourpre, Alwyn Mincor ne se doutait certainement pas de la vie qui l’attendait. Le vicomté était pauvre, ne pouvant même pas assurer l’exploitation de ses maigres ressources, laissant ces dernières entre les mains du pouvoir royale, qui ne reversait qu’une petite partie des revenus au Comté, et indirectement au vicomté. Au cours d’une réception au palais ducal, il rencontra Arya Seruta, qui, faute d’hériter male dans sa famille, était devenue Vicomtesse de Port-Orient. Les deux se revirent de nombreuses fois dans les mois qui suivirent, mais durent se rendre à l’évidence. Lui était siégeait sur l’un des territoires les plus pauvres du Comté, elle sur sa riche capitale. Un mariage entre les deux n’était tout simplement pas possible. La situation changea avec le reversement du roi en place, et la dégradation de la situation dans le Comté. Le Mont Pourpre remonta peu à peu la pente, tirant profit d’un accord avec le Comté de Port-Orient, et Arya Seruta, toute nouvelle Comtesse de Corneval. Le mariage fut célébré deux ans après le sacre de la nouvelle comtesse. Dans les années qui suivirent, Alwyn se transforma en guerrier, aux commandes de l’armée comtale dans sa mission de reconquête. Il s’éloigna de Port-Orient durant plusieurs années, et frôla la mort à l’extrême Nord du Comté, quand une lance lui transperça le flanc. Alwyn ne se remettra jamais complétement de cette blessure, et mourra après un hiver rigoureux, qui avait réveillé la fatigue causée par la blessure. Il laissa derrière lui une toute nouvelle maison, et un territoire ducal de nouveau sous l’entier contrôle de Port-Orient.


Arya Seruta

Ci-contre, Arya en armure, à l'époque de la militarisation du Vicomté de Port-Orient sous le Comte de Corneval la précédant.
Rien ne prédisait qu’un jour, Arya Seruta allait devenir la fondatrice d’une maison qui allait régner sur le Comté de Corneval pour les siècles à venir, puisqu’elle ne devait même pas devenir Comtesse. Mais le destin en décida autrement, quand son père mourut, emporté par une maladie, sans laisser d’héritier mâle. Les choses s’enchainèrent alors pour la Vicomtesse d’Orient. Elle rencontra au hasard d’une réception Alwyn Mincor, Vicomte du Mont Pourpre, un homme déterminé et jamais résigné, malgré la pauvreté de son domaine. La rébellion d’une grande partie des territoires du Comté plongèrent ce dernier dans le chaos, le Mont Pourpre et Port-Orient restant les deux seuls vicomtés sur lesquels le comte pouvait encore prétendre avoir de l’autorité. A la mort du comte et à la chute du roi, elle fut catapultée Comtesse de Corneval, car personne ne voulait alors de ce territoire gangréné, dont les seuls ressources étaient un peu de roche, de charbon et de poisson. Faisant fi des critiques, elle noua rapidement des accords avec le Mont Pourpre et Alwyn permettant au deux vicomtés de se soutenir comme ils pouvaient. Les échanges portant leurs fruits, elle épousa, tardivement pour l’époque, Alwyn Mincor. Par la suite, tandis que ce dernier s’engageait dans une longue campagne de reconquête, Arya se lança à temps plein dans la restructuration du Comté, et des territoires annexés au fur et à mesure de la progression de son mari. On doit aujourd’hui à Arya le nouveau palais comtal, ainsi que les ports de pêche, militaire et de commerce de Port-Orient, que ces quatre ouvrages aient été largement modifiés depuis. Arya mourut cinq ans après son mari, laissant entre les mains de son fils ainé l’œuvre de toute une vie, un comté stable, qui ne demandait qu’à se développer dans les prochaines décennies.


Aengus Mincor-Seruta

Descendant direct des deux fondateurs de la Maison Mincor-Seruta, Aengus est l’actuel Comte de Corneval, et par conséquent Vicomte d’Orient. A la tête de la première puissance maritime du royaume, il est aussi Grand Amiral de Gallance. En 1028, l’année de sa naissance, Port-Orient fut envahie et mise à sac par le Roi d’Oultreterre ; les Mincor-Seruta durent abandonner leur capitale, et se réfugièrent dans leur bastion du Mont Pourpre. Le Comté, sans une armée terrestre suffisante pour reprendre la ville, fit appel au roi. Malheureusement, en 1029, la première tentative de Lucien V pour reprendre la ville se soldera par un échec et la capture de ce dernier. Suite à cette prise d’importance, l’étau autour de Port-Orient se desserrera rapidement, et la ville sera reprise quelques mois plus tard. Dès sa naissance héritier du comté, Aengus fut élevé comme tel auprès de son père. Quand son frère cadet s’éloignera plusieurs années du comté, Aengus ne le quittera presque jamais, voyageant avec son père aux quatre coins de Corneval, et l’accompagnant lors de ses voyages diplomatiques. L’année son accession au pouvoir, une violente affaire de corruption ébranla le Vicomté de Cept, au Sud de Port-Orient. Afin de préserver l’image de ce territoire, passage obligé pour les navires ne pouvant faire d’une traite le trajet de Verastre à Port-Orient, le jeune comte évinça tous les notables concernés par l’histoire, les remplaça par des hommes de confiance et garda le titre de Vicomte de Cept. Au fil des années, Aengus a acquis les deux capacités que l’on attend d’un futur comte : gestionnaire averti et fin politicien, il est aujourd’hui le maitre incontesté de Corneval. Aujourd’hui, la guerre gémélite met Aengus dans une situation délicate. Si le Comté de Corneval règne sur les mers, on ne peut pas en dire autant de ses forces terrestres, bien maigres, notamment face au poids lourd qu’est le Comté des Cimes. Situé au Nord de Corneval, le puissant voisin possède de grandes forêts, dont les arbres pourraient servir à l’armada de Port-Orient. Soucieux du bien du Comté, Aengus doit rapidement trouver une solution à une orientation militaire qui pourrait lui couter cher, ainsi qu’au Comté.


Arald Mincor-Seruta

Né deux ans après Aengus, Arald était le deuxième dans l’ordre d’accession au trône de Corneval, jusqu’à la naissance de son neveu. Elevé à Port-Orient, Arald a dévoué sa jeunesse entière, et maintenant à une bonne partie de sa vie, à la mer. Inspiré par son illustre ancêtre explorateur, Edeard Mincor-Seruta, il s’engagea très vite dans la flotte royale, et quand son frère devint comte, se retrouva à la tête de l’armada comte. Il assure aujourd’hui la gestion financière et logistique des vaisseaux de guerre de la rade de Port-Orient, et planifie rigoureusement les nombreuses missions de lutte contre la piraterie que le Comté doit assurer. Marin expérimenté, il connait les étoiles visibles au large mieux que quiconque à bord des vaisseaux amarrés à Port-Orient, après avoir passé plusieurs années en mer. Si ses talents de commandant ne font aucun doute, un bruit s’est mis à courir peu après son retour sur la terre ferme : certains affirment en effet qu’il se serait lui-même adonné à la piraterie, et qu’il aurait coulé plusieurs bateaux à la tête d’un équipage sanguinaire. Si ses rumeurs n’ont jamais étés vérifiés, elles font parfois mauvaise figure sur l’échiquier diplomatique ; cela explique qu’il passe aujourd’hui le plus clair de son temps, en dehors de ses obligations de vicomte de Bermanse, en mer le long des côtes du Comté.


Tanya Mincor-Seruta, née de Maneli

.














.


Léthias Mincor-Seruta

Ci-contre, Léthias en armure de la Garde Prétorienne.
Léthias est le fil ainé d’Aengus Mincor-Seruta et de Tanya de Maneli; c’est également le premier dans l’ordre de succession au trône du Comté de Corneval, et par conséquent, selon les traditions de la Maison, Vicomte du Mont Pourpre. Il est également, à titre honorifique, baron de la capitale du Comté. En réalité, son domaine se décompose en deux parties : le palais comtal, administré par le conseil comtal, et la ville de Port-Orient, administrée par le bourgmestre. Il deviendra Comte d’Orient en même temps qu’il prendra la tête du Comté à la suite de son père. Léthias a passé sa jeunesse à Port-Orient, où il aura pu apprendre les ficelles de la gestion d’un comté auprès de son père. Parvenu à l’âge adolescent, il partira plusieurs années à Verastre, la capitale du Royaume, afin d’étudier l’art de la guerre sur l’eau auprès des plus grands amiraux du royaume ; il reviendra d’ailleurs à Port-Orient avec le grade de capitaine de vaisseau. Il lui reste encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir espérer gouverner dignement le Comté, c’est pourquoi il passe maintenant le plus clair de son temps à suivre les affaires du conseil comtal. Durant ses années passées au sein de la marine royale, son rang ne l’a pas dispensé des exercices physiques quotidiens. De la rame aux manœuvres courantes de voilure, en passant par le combat à l’épée pour les abordages, les efforts fournis ont fait de lui un homme musclé, sachant parfaitement mener son bateau, et n’hésitant pas à donner de sa personne. Capitaine au sein de la Garde Prétorienne, Léthias s’apprête à succéder à son père, perfectionnant sans cesse ses capacités. Le seul domaine qui lui échappe est la fauconnerie : le jeune homme a beaucoup de mal avec les oiseaux emblématiques de Corneval ;  un comble quand on sait que sa sœur des une des meilleures dresseuses de Comté.


Elliana Mincor-Seruta

Née quelques années après Léthias, Elliana est le deuxième enfant d’Aengus et Tanya. Elevée par sa mère dans le palais comtal, elle se réfugiait souvent, dans sa jeunesse, dans les hautes tours du palais, pour contempler l’océan. C’est dans ces mêmes tours qu’elle fit la connaissance des aigles pourpres de Corneval, reconnaissables entre milles de par leurs puissantes ailes à la couleur violacée. Elle se rapprocha petit à petit d’un couple nichant dans un tour, arrivant même à leur donner quelques ordres. Face à cette facilité surprenante à dompter ces puissantes bêtes, elle reçut l’autorisation de son père de se lancer dans un domaine habituellement réservé aux hommes, la fauconnerie. Lors d’un voyage dans le Vicomté du Mont Pourpre, elle sauva un aigle tout juste sorti de sa coquille d’un prédateur. Elle le ramena jusqu’à Port-Orient, et l’éleva avec l’aide des fauconniers ducaux. Suite à cette étrange rencontre, elle passe les années suivantes au Mont Pourpre et les environs, à découvrir, comprendre et éduquer les aigles pourpres. Passant ses journées à cheval, à la recherche de nouveaux nids, la jeune fille se transforma en une véritable maitre fauconnière ; à tel point qu’aujourd’hui, peu sont ceux dans le Comté qui peuvent oser rivaliser avec elle dans ce domaine. A son retour à Port-Orient, elle devint naturellement chargée des oiseaux du palais, et de ceux de la Garde Prétorienne. Elle s’occupe même de temps en temps de l’apprentissage des nouveaux fauconniers de la Garde. Pouvant passer en un clin d’œil de l’élégance d’une dame de la cour à la robustesse d’une cavalière, aigle au poignet, Elliana est une jeune femme aux multiples facettes, et au fort caractère. Elle s’opposa souvent dans sa jeunesse à son père, qui ne dut son salut qu’aux interventions de Tanya Mincor-Seruta.
Revenir en haut Aller en bas
Maison Mincor-Seruta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: Maisons et territoires :: Maisons-