FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 27/03/2015
Localisation : Rennes
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maison Castellanne Mer 28 Oct - 21:22


Maison Castellanne

Caractéristiques

Fondateur : Dante de Castellanne
Fondation : Anobli par Godefroi Ier à Verastre, en l'an 855
Chef de famille : Mordred de Castellanne
Duc héritier : Gallard de Castellanne (De jure)

Armoiries : Parti, d'azur et d'argent, à aigle volant argent
Devise : « Notre est la terreur »
Vassaux : Maison Destouches, Maison de Hautecour


Histoire
Au départ, il n'y avait que Dante, un tout jeune émigré Valentin, un porte-lame mercenaire qui vagabondait de villages en villages pour servir de simple coupe-jarret. Un bellâtre rustre et hautain, sa vie n'était faite que de relations sexuelles et de meurtres dans des allées. Il était la crasse même de l'Humanité.
Puis, en 851, Jan-Marius Slang se couronne Roi des Frissons. Dante devient l'un des hommes d'armes des armées royales de Gallance. Le fait que Dante ait été assez riche (Sa famille étant de grands bourgeois en Valentine) pour s'acheter un cheval et une armure lui permit de non pas être un simple homme de la piétaille, mais d'accompagner les chevaliers.
Tout le long de la campagne, Dante tenta bien de nouer des relations avec eux, bien qu'il fut exclu par cette caste soi-disant « honorable ». Mais un beau matin de juin 852, le Prince Godefroi fut attaqué par quelques pillards alors qu'il faisait une reconnaissance aux abords de son camp. C'est Dante qui vint le sauver, simplement parce qu'il passait par là, mais ce coup du sort permis à un simple mercenaire roturier de devenir l'un des officiers privilégiés du prince.

En 855, Dante fait parti des hommes qui mènent l'assaut contre la ville de Valbourg. Il fera preuve d'une très grande cruauté, passant à l'épée toutes les personnes qui se mirent sur son chemin, enfants compris.
Une mauvaise plaisanterie dit que Dante viola tellement de femmes ce jour là, qu'il est le père de tous les Valbourgiens.
Beaucoup d'hommes avaient été tués lors de ce siège. Le nouveau Roi Godefroi, en recherche de sang neuf, procéda à de nombreux adoubements, dont celui de Dante.

Approchant de la trentaine, Dante fut intégré à la garde royale de Godefroi. Mais en 857, la famille Boniface, régnant sur les Cimes, fait l'erreur de se révolter contre la couronne. A la suite de la victoire Royale, Dante se voit offrir un comté dans ce large duché qui coupe le centre de la Gallance.
De plus, les Bonifaces sont forcés de lui accorder la main de leur plus jeune fille, Anne.

Découvrant son nouveau château, une vieille baronnie au sein des montagnes, il décida de l'appeler « Castellanne » en hommage à sa belle dame.
En réalité, Anne lui servit surtout de vagin sur pattes pour lui permettre de faire un paquet d'enfants.

Le Xe siècle est marqué par l'usurpation des hérétiques. Les Cimes des Bonifaces resteront pendant longtemps fidèles au Roi, se battant âprement contre Gilles de Sainte-Croix. Mais beaucoup parmi eux mourront, alors que pendant ce temps, Bérard de Castellanne vit à la Cour du « Roi » Godefroi II et le sert en tant que Maréchal.
C'est ainsi, lors de la reconquête du duché, que Bérard usurpe le pouvoir en épousant comme son aïeule avant lui une Boniface. Cette famille qui aura régné pendant des siècles sur les Cimes aura quasiment totalement disparu dans des mariages un peu partout en Gallance.

La famille Castellanne multipliera alors les innombrables unions pour augmenter son emprise. Comme s'il s'agissait d'une tradition, les hommes de la dynastie aimaient que leurs femmes fassent le plus d'enfants possibles, de véritables portées de 5 ou 6, ce qui donna de mauvaises plaisanteries à leur sujet.
De nombreuses personnes eurent alors le nom « Castellanne », alors même qu'ils n'étaient pas forcément riches ou puissants, devenant de simples petits chevaliers adoubés qui ne possédaient que quelques centaines d'hectares de terres.

Ce sang neuf souffrit en grande partie lors de la Croisade en Longuejarrie de Lucien le Pieux. Les pertes furent tellement grandes qu'un duc des Cimes et tous ses enfants mâles perdirent la vie, et que sa fille fut forcée d'épouser un cousin pour que la dynastie en garde le contrôle.

Ce cousin fut Elric de Castellanne. Au départ, il n'avait aucune garantie d'hériter d'aucun titre, ne possédant que des fiefs et un château. Mais en épousant sa cousine germaine (Encore un autre sujet de moqueries envers cette maison), il put obtenir tout.
En 1002, Elric devient le maréchal le plus proche de Lucien le Pieux, dirigeant les armées Gallanques pendant que le Roi donne des ordres à tous les croisés.
Il sera cruellement blessé lors de la bataille de Miphostefal, et manquera d'échapper à la vie. Sa convalescence miracle fut vue longtemps comme une bénédiction pour son service rendu envers la Foi et sa piété, même si certains jaloux parleront de magie noire.

Il sera moins chanceux lors de la Croisade du Caldéra.

En 1013, Elric est le premier à répondre à l'appel de son suzerain. Il lève toute l'ost des Cimes et s'endette de manière à pouvoir partir en guerre.
Il y va avec ses 3 fils, Imry, Robert, et Dante, seul son cadet Pierrick restant dans les Cimes car il est trop jeune. Il marie de plus sa fille à la famille de Lyrie, de manière à s'unir avec les croisés.

Mais en 1014, ses fils Dante et Imry sont soudain affligés d'une fièvre atroce et douloureuse. Imry sera convalescent, mais encore faible, tandis que Dante n'y survivra pas.
En 1015 arrive la bataille qui scelle la croisade. Elric et Robert y meurent l'arme à la main, tandis que Imry, encore trop faible, est fait prisonnier.

Le jeune Pierrick assure donc le contrôle du Duché, qui est ruiné. Il est forcé de s'endetter encore plus auprès de la toute-grandissante Hanse, et de fortement augmenter les impôts du duché pour payer la rançon de ses soldats, de ses vassaux, et surtout de son frère. Tous retourneront sain et sauf du pays, à l'exception d'Imry.
Pierrick enverra de nombreuses menaces aux geôliers de son frangin, et contacta même une compagnie de mercenaires pour tenter une opération. Mais lorsque son espion lui rapporta qu'Imry avait épousé une des infidèles et s'était même converti à leur religion, il entra dans une rage atroce.
Lucien le Pieux rentre tout juste de capture. Pierrick forme alors une coalition de vassaux mécontents pour pétitionner auprès du Roi. Mais celui-ci, même endetté, reste très prestigieux et ultra-légitime. Soucieux d'éviter de fragiliser la paix qu'il vient de lui-même instaurer, il accorde à Pierrick un édit qui exclue Imry de la succession, et dédommage en petite partie la rançon qui a été versée.

Ce scandale fragilisa beaucoup les relations entre les Castellannes et la Couronne, qui avaient été si fortes par le passé.

En 1026, le Roi meurt, mais malgré cet épisode, Piettrick se refuse à supporter un Roi étranger. Même lorsque le trône est vacant, il se refuse à voir monter quiconque qu'un Gallanc ayant du sang de Gambition poser ses fesses sur le trône.
Son cousin, Gauvin de Castellanne, fait partie des 3 hommes partis en Haute-Borée pour aller y quérir le futur Lucien VI.

En 1048, le cruel mais efficace Mordred hérite du pouvoir. Son début de règne sera difficile, car il vit à la Cour avec une simple roturière qu'il a épousé par amour. Mais son intelligence en même temps que sa force de caractère lui permirent vite de faire marcher tout le monde dans le rang, notamment par la force du chantage et de la contrainte.
Mordred se préoccupe surtout de rembourser les dettes de ses aïeuls. Pour cela, il commence par vendre des chartes aux bourgs des Cimes, ainsi que des terres à des paysans libres. Cette action aura une double conséquence : Le rendre très ami avec la Hanse, qui trouvera là de très bon clients... Et le rendre détesté de ses vassaux, car il brise par là-même toutes les lois féodales en donnant trop de puissance à des roturiers.

En 1059 commence la guerre pour la conquête du duché Telte. Cette guerre est l'occasion pour les Castellannes de redorer auprès de leurs vassaux leur gloire et prestige d'antan. Mordred et son frère Yvain, très bon combattants autant que stratèges, mènent avec leur Roi une grande offensive qui sera jusqu'au bout couronnée de succès...
Mais en 1062, la femme du Roi meurt, et celui-ci annule tout projet d'invasion de l'Oultreterre.
Dire que Mordred fut furieux aurait été un euphémisme. Pendant une année, il va refuser à se replier du duché Telte, forçant le Roi d'Oultreterre à payer pour la libération de ses vassaux et le retrait de ses forces.

L'or rapporté ne sera qu'un minuscule bénéfice comparé à tout ce qui fut dépensé pour cette conquête avortée.

Mordred prendra en charge l'éducation d'Albran. Une éducation froide et martiale, sans amour aucun. Albran apprit l'importance d'écouter les conseils des autres mais de ne pas se laisser influencer par eux, de devoir toujours être fort et d'écraser quiconque chercherait à se révolter, et de ne pas hésiter à espionner et faire chanter même ses plus proches alliés.


La baronnie Castellanne est le siège de jure de la maison de Castellanne.

L'emplacement est utilisé depuis l'époque du Caldéra, et de multiples forts ont été bâtis. Le château proprement dit a l'apparence rustre et antique ; il a été construit par Gui de l'Espée de manière à « verrouiller » le centre de la Gallance. Perdu au milieu des montagnes, il est bâti juste au-dessus d'une mine de fer.
Il n'a autour de lui que de minuscules villages très pauvres, et n'attire quasiment personne. Les vents sont violents et les hivers sont froids, et bien souvent, la neige empêche l'accès des caravanes.

Milles légendes circulent sur ce château. Non seulement il serait hanté, mais la personne le possédant serait ou bien béni, ou bien maudit, ne lui arrivant dans la vie que grandes fortunes ou pires malheurs. On dit aussi qu'il y aurait dans les sous-sols des trésors et des artefacts appartenant à l'époque des héros, des cadavres de trolls, des armes de grands guerriers, et des organes prélevés sur des ennemis tués au combat, tels Jan-Marius Slang ou Valegger.

La vraie utilité du château est qu'il est imprenable. Depuis qu'il tient, personne n'a pu en faire l'assaut, pas même le siège. Même les hérétiques de la Sainte-Croix, à l'époque où ils contrôlaient toute la Gallance, n'étaient pas capables d'en déloger les propriétaires.

La baronnie de Castellanne coûte plus qu'elle ne rapporte, même la mine de fer en-dessous étant inexploitable depuis des siècles ; On pense qu'à la place d'une mine, il y aurait en réalité un système de galeries qui permettraient de s'échapper ou de faire passer des vivres. Elle est traditionnellement donnée à l'héritier du duché. Son actuel propriétaire est donc Gallard de Castellanne, même si sa prétention au duché des Cimes est fortement contestée et qu'il ne peut pas passer tout son temps à l'intérieur, car occupé par ses fonctions de marquis.




Arbre Généalogique




Personnages



La Maison Castellanne du Bosquet


Mordred de Castellanne

Cinquantenaire, Mordred est encore un bel homme qui semble dégager une aura de puissance et de supériorité. C'est un homme très intelligent et rusé, posé, qui s'assure de toujours prévoir toutes les situations.
A la fois stratège militaire et fin politicien, c'est quelqu'un d'arrogant et d'imbu de sa personne. Bien qu'il soit très respecté des Cimiens, personne n'éprouve pour lui la moindre affection. C'est quelqu'un de froid et de ferme, qui n'aime pas être contredit. Il prend les gens pour des personnes obéissantes ou bien un danger pour son influence.
Il ne semble pas non plus que Mordred aime quiconque. Il travaille constamment, et même ses loisirs sont censés avoir un but et une fin.






Arnault de Castellanne

Arnault est le deuxième fils de Mordred. Depuis son enfance, Arnault a été éduqué pour être le digne successeur de son père. Malgré une dyslexie et des problèmes dans son enfance, il a été dressé pour être à la fois un valeureux soldat et un administrateur compétent.
Arnault est encore un tout jeune homme. Il est d'un tempérament sanguin. Il s'exprime avec une voix hautaine et désagréable. Le jeune Arnault se comporte encore un peu comme un adolescent demandant. Malgré tout, il reste un homme rempli d'honneur en même temps qu'il est rempli d'orgueuil.






Margaud de Castellanne

La fille du couple princier, Margaud a très vite été vue par son père comme un bel objet pour ses fins politiques. Margaud est une petite fille timide et très obéissante. Elle a la mauvaise habitude de rougir dès qu'on lui fait un compliment, de parler avec une petite voix et de ne pas chercher à hausser le ton. C'est une personne vive, belle et cultivée. Elle a un professeur de chant et une partie d'elle a envie de vivre une vie d'artiste.








Chloé de Castellanne

Chloé est une toute jeune fille, la 2e du couple princier.
Contrairement à sa sœur, Chloé n'a pas été envoyée à l'étranger pour être éduquée. Elle n'a rien à voir avec Margaud : Insoumise, au tempérament rebelle, elle a la mauvaise habitude de toujours chercher à désobéir aux figures d'autorité.
C'est une fille toujours sale, qui ne cherche jamais à s'occuper d'elle. Elle passe tout son temps avec les garçons, surtout les écuyers ou les chevaliers de son père. Son rêve est d'elle aussi pouvoir porter les armes et servir la maison de Castellanne, au grand dam de ses parents.
Chloé a des problèmes pour lire et a effectué un mimétisme avec les gens de plus bas rang : Elle a la fâcheuse tendance à jurer ou à utiliser des expressions de gueux.





Oldéric de Castellanne

Oldéric est le dernier né de Mordred de Castellanne. C'est un petit garçon jovial, sympathique, naïf et un peu bébête. C'est une personne gentille, qui aime le théâtre et qui s'habille souvent de vêtements extravagants de valets, ce qui lui vaut des moqueries dans son dos (Personne n'osant se moquer du fils de Mordred de Castellanne en face...).
Il a un tempérament très peureux ; il lui arrive souvent d'être tétanisé et de devenir pâle dans toutes les situations où il est en danger. Il a très peur de ses parents, bien qu'il suive toujours sa sœur lorsqu'elle prépare des bêtises.





La Maison Castellanne de Pelengrin




Yvain de Castellanne

Yvain de Castellanne est le frère aîné de Mordred. Grand combattant, proche de ses hommes, il était en première ligne lors de la conquête du duché Telte.
C'est un homme adoré de ses vassaux et de ses serfs. C'est un homme juste et droit, qui ne pend pas les paysans lorsqu'ils ne sont pas capable de payer leurs impôts. C'est quelqu'un d'extrêmement honorable, qui a réussi à gagner l'amour d'un peuple, de chevaliers belliqueux, de marchands de villes et même des prêtres de la foi.
Mais c'est un homme malade et usé. Il n'est plus la force de la nature qu'il était auparavant. Il lui arrive souvent d'être malade et de se retrouver alité. Il souffre de plus de grands épisodes de dépression depuis la mort de sa femme.





Sylvain de Castellanne

Sylvain de Castellanne est le fils d'Yvain.
Pendant longtemps, Sylvain était un écuyer très discipliné, qui rêvait d'une vie droite et juste de chevalier, comme son père lui avait appris. Mais cette vie prude et chaste l'ennuie. Sylvain est un jeune homme assez cavalier, qui rêve de voyages et d'aventures. Secrètement, il cherche à quitter son père pour vivre sa vie, même s'il se sent forcé de rester à ses côtés.









Laure de Castellanne

Encore jeune femme, Laure est une fille assez peu vue dans les Cimes. Elle passe le plus clair de son temps auprès de son père, beaucoup plus depuis la mort de sa mère.
C'est une femme particulièrement froide. Elle a la mauvaise habitude de se prendre pour la comtesse de Pélengrin, ce qui lui donne une attitude pète-sec. Envers les domestiques ou les serviteurs, elle donne toujours des ordres. Envers les garçons, elle fait toujours preuve d'un grand sarcasme et s'arrange pour les éloigner.
Laure est connue pour sa très grande piété. Depuis qu'elle est jeune elle croit dur comme fer au culte de Calanthe, et n'hésite pas à prêcher ouvertement, notamment envers sa famille, lorsqu'ils commettent des pêchés ou violent la volonté divine.







La Maison Castellanne de Hiverlasse



Gallard de Castellanne

Gallard est le premier fils de Mordred. Sa mère est morte alors qu'il était tout bambin, et la nouvelle femme de Mordred a demandé à l'éloigner. Il a donc été élevé par Yvain de Castellanne.
Gallard est un homme franchement étrange. Depuis son enfance, déjà, il semblerait qu'il avait des problèmes de communication et d'attention. C'était un garçon très froid, qui ne parlait pas beaucoup, un obsessionnel compulsif qui passait son temps à ranger correctement des choses ou à mettre en ordre...
Aujourd'hui adulte, il ne s'est point amélioré. Il parle toujours avec un ton monotone et acéré, vif. Yvain lui a enseigné l'importance de l'honneur et de l'honnêteté, mais lui l'applique avec un degré absolu : Il dit toujours, tout haut, tout ce qu'il pense. A cause de cela, beaucoup de gens le trouvent désagréable, hautain et imbus de sa personne, même s'il n'a jamais aucune intention malveillante.
Gallard dispose d'une grande mémoire. C'est également un militaire exceptionnel. Il est tout à la
fois un stratège avisé, un excellent tacticien, et même un combattant compétent. Il sait comment diriger une armée, il sait comment cadrer des hommes, il sait comment manier l'épée et mener des soldats au combat.
Gallard est également très manichéen, jusqu'à un point pathologique. Il est incapable de voir le monde autrement qu'en noir ou en blanc.


Blanche de Castellanne (Née Destouches) 

Blanche est la femme malheureuse de Gallard. Mariage parfaitement arrangé et sans aucun amour.
Blanche est une femme très laide et petite. Elle est froide et ne fais jamais la preuve de la moindre courtoisie envers quiconque.
Elle se haït elle-même, car elle n'a jamais été capable de donner un vrai enfant à son mari. Elle a multiplié les fausses couches toute sa vie avant de mettre Flement au monde.

Christine de Castellanne

Une jeune fille de 13 ans. Christine est mal née. C'est une fillette difforme et handicapée, qui ne peut faire l'usage d'une jambe, qui tombe malade très facilement. Elle a le ton pâle et de petits bras faibles, désarticulés.
Christine est détesté par sa mère, et son père est froid avec elle. C'est une fillette intelligente et vive, d'esprit seulement.






La Maison Destouches

Martial Destouches

Martial Destouches est le patriarche de la famille Destouches. Quelqu'un d'incroyablement jaloux et envieux. C'est un lion, comme l'animal sur son blason : Une bête majestueuse et noble... Mais qui passe son temps à dormir sans vraiment agir.
Le problème de Martial, c'est qu'il a la fâcheuse tendance à penser que tout le monde le respecte et apprécie son opinion. C'est certes quelqu'un d'intelligent et d'éduqué, avec une bonne culture historique et juridique... Mais son ego sur-dimensionné l'empêche complètement de se rendre compte de la réalité.






La Maison de Hautecour


Guyard de Hautecour

Guyard est l'un des frères du patriarche de Hautecour. C'est un homme très musclé et très grand, qui fait presque 2 mètres. Puissant à la voix grave et rauque, c'est sans hésiter le meilleur combattant des Cimes. Il manie aussi bien le marteau que la massue ou l'épée à deux mains. Tueur froid et passionné, il est toujours prêt à aller à la tête de ses hommes pour tuer le plus de gens possibles.
C'est un redoutable tacticien : Il sait où trouver un point faible dans le dispositif ennemi, et il sait comment lancer une charge lances couchées. Il est redoutable pour purger les révoltes, instaurant la terreur dans toutes les provinces où il est envoyé.
Beaucoup de gens réduisent Guyard à une grosse brute incapable de penser. C'est vrai que c'est une brute : Il terrifie même ses propres soldats, et a le goût du sang et de la guerre. Mais il n'est pas incapable de penser. De sa famille, c'est probablement le meilleur commandant.






Axel de Hautecour

Guerrier noble par définition, Axel de Hautecour est un homme brave et sans peur. Tout droit sorti d'un roman de jeune fille sur les chevaliers, c'est un romantique qui sait charmer les femmes de manière chaste et qui excelle dans les tournois. 
Mais au lit, c'est également un sadique, qui n'arrive à avoir une érection que s'il peut faire du mal, humilier et frapper.







La Maison d'Isiel



Maël d’Isiel

Seul membre encore vivant de sa famille, Maël tenta de devenir chevalier, avant de vivres certaines humiliations qui le décidèrent à se mettre au service de la famille Castellanne. Véritable requin en affaires, il réussit à faire prospérer les Cimes.
Redoutable être machiavélique, il s'est constitué un petit empire du crime, spécialisé dans la prostitution et la contrebande, qui lui a permis de devenir extrêmement influent.  
Personne ne sait vraiment qui il soutient, tant il a des amis partout. Maël est un véritable marionnettiste extrêmement lucide qui n'aspire qu'à son pouvoir personnel.





Revenir en haut Aller en bas
Maison Castellanne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: Maisons et territoires :: Maisons-