FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maison de Clavillan Dim 20 Déc - 17:13


Maison de Clavillan

Caractéristiques
Fondation :
Fondateur : Eric de Clavillan
Chef actuel : Sylvain de Clavillan
Devise : De veines et d'épines.
Titres : Sylvain de Clavillan - Duc de Champdor - Comte d'Escale - Régent désigné /// Eudes "le Bâtard" de Colain - Comte de Colain - Chancelier de Champdor
Alliance : maison Castellanne, maison Thaal (de Casteluce)

Histoire


Arbre généalogique


Personnages importants
Marion de Clavillan, née d'Estiver
Duchesse-mère, Marion est à l'origine fille d'un vassal de la maison de Clavillan, que le duc Simon a épousée afin que le pouvoir se maintienne entre familles de Champdor, et qu'il ne parte pas - jamais - à une famille extérieure.
D'une beauté éclatante dans sa jeunesse, elle a aujourd'hui ce visage ferme et parcheminé des personnages âgées ayant tout vu ; c'est aussi le visage des gens sévères. Petite, malingre depuis toujours, aux cheveux d'argent, son corps l'abandonne: elle doit majoritairement se déplacer en chaise roulante, et sinon, avec une canne, accompagnée de serviteurs.
Si son corps l'abandonne, ce n'est pas le cas de son esprit. C'est une femme déterminée à pérenniser sa descendance, pieuse, franche. Elle a beaucoup de caractère, et cela se ressent encore plus depuis la mort de son époux. Elle n'est jamais colérique ; son ton froid et tranchant est amplement suffisant pour calmer qui que ce soit.
Ses enfants sont sa fierté, et Eudes le Bâtard, sa honte. La relation qu'elle partageait avec le duc était déjà basée sur la distance, mais elle n'a jamais renoué avec le duc depuis la naissance de cet enfant; c'est elle qui a fait disparaître la femme de chambre qui lui servait de mère.
Aujourd'hui, elle vit à Escale, ou plutôt au château Olys à l'extérieur de la ville, avec son fils, mais aime aller profiter de l'arrière-pays dès qu'elle le peut, à l'air plus pur, meilleur pour son vieux corps.

Sylvain de Clavillan
Sylvain a hérité du duché de Champdor depuis la mort de son père, Simon, il y a trois ans de cela.
C'est un homme plus bâti comme un bûcheron que comme un noble, et, aujourd'hui dans la fleur de l'âge, cela se remarque encore plus. Sa stature le sauve souvent tant elle impressionne.
Son père avait de grands liens avec l'ancien roi, ils ont été compagnons sur le terrain, et Simon a par la suite toujours été présent si le monarque avait besoin de conseils. Sylvain a suivi le même chemin et est, presque naturellement, devenu le régent des jumeaux Albran et Amelin à la mort du roi.
Il joue le relâchement et le détachement, en privé comme en public, et prend difficilement parti, mais en réalité personne ne se sent plus concerné que lui, peu importe le sujet. Intelligent, il fait preuve de politesse et de mesure, mais il sait insulter comme si le reste du monde lui était inférieur, si nécessaire. En revanche, si on le cherche trop, il peut devenir trop, trop franc et sévère, et envoyer paître sans problème. Il est protecteur envers sa fille, qu'il aime tout particulièrement. En dehors des travaux de l'esprit (qu'il adore comme il peut parfois ne plus supporter), il aime la chasse, la guerre et les joutes... en tant qu'observateur. Il est en effet tout sauf attiré par le sang et les armes, et a dans ce domaine une réputation de lâche et de maladroit. Sylvain a toujours un petit sourire moqueur sur le visage.


Aliénor de Clavillan
Fille de l'ancien duc, Aliénor se caractérise par sa beauté, qu'elle a transmise à ses filles.
Au contraire de son frère, elle est ambitieuse, et affiche son orgueil. Elle a beaucoup pris de sa mère, et est de plus très active, et donc ne supporte pas l'ennui ou le manque d'actions.
Elle a décidé de s'élever par ce qui l'intéressait le plus: les arts. Passionnée, Aliénor réunit une cour d'érudits, de peintres, de poètes, d'écrivains... qu'elle entretient, dans la durée aussi bien qu'en tant que mécène, et y participe activement. C'est une femme curieuse, généreuse... si quelque chose lui est profitable. Elle est très douée pour comprendre où se trouve son intérêt. Elle est aussi sèche, même envers sa famille, bien qu'elle affiche toujours un sourire de façade. Tout le monde lui paraît lourd, stupide, sauf ses enfants.
Aliénor ne craint rien, pour le meilleur et pour le pire, à croire que ce serait elle qui se jetterait sur les champs de bataille en lieu et place de son frère et son mari. Elle reçoit, voyage et échange beaucoup, et, bien qu'elle soit trentenaire, fait tourner la tête de bien des hommes - et de bien des femmes - qu'elle croise aux diverses réceptions et fêtes qu'elle organise ou auxquelles elle participe.


Eudes "le Bâtard" de Colain
Fils de Simon et d'une femme de chambre dont l'identité est tenue secrète par Marion, femme par les liens sacrés du mariage de Simon.
Comme une sorte de pied-de-nez à sa femme, le duc a légitimé Eudes alors qu'il n'avait pas trois ans, lui accordant même le comté de Colain, qu'il possédait jusque-là. Il a grandi avec son demi-frère et sa demi-soeur, de quoi faire faillir la duchesse Marion. Cependant, la réputation de bâtard ne s'efface et ne s'effacera jamais.
Colain est le comté "de l'arrière", et cela lui convient très bien. On peut cracher sur lui sans qu'il le sache, et il peut faire de même, en toute tranquillité. Il a un passé guerrier, mais aujourd'hui, il préfère s'en prendre aux autres par la pointe de sa plume. Régulièrement, il conseille son frère, qui le respecte, et a récemment été appelé à Escale pour être chancelier.
C'est un cynique peu causant, observateur, qui remarque tout, note tout, et interprète tout. C'est un adepte de l'humour noir, qui mène une vie d'ascète, et athée farouche. Il a toujours de quoi écrire sur lui. Il apprécie son frère, sa nièce, et sa femme, une petite noble du comté. Sylvain a comme qui dirait besoin de son caractère et de ses conseils plus que de ses compétences.



Lucille de Clavillan
Lucille est l'unique enfant de Sylvain, et, par conséquent, l'héritière du duché de Champdor. C'est ainsi, dit-on partout...
Elle a hérité de la constitution fine de sa grand-mère, avec en plus un visage tout à fait banal, ni laid ni resplendissant, et des cheveux bruns, qui frisent le noir.
Elle a reçu une très bonne éducation, évidemment, et d'autant plus qu'au fur et à mesure qu'elle grandissait, aucun frère ne venait la rejoindre. Elle a grandi choyée, en compagnie de ses cousines, Marie et Claire, et de Margaud de Castellanne. Cependant, bien qu'aujourd'hui sa santé soit correcte, elle a longtemps enchaîné les maladies. Il reste de cela à Lucille un caractère fuyant, et pas spécialement joyeux; pour qui arrive à la côtoyer régulièrement, on sait qu'elle est en fait lunatique à un point extrême (car elle est facilement mise à bout). Elle est cependant quelqu'un d'honnête, certainement trop juste pour survivre dans ce monde. La maladie a altéré ses jugements... dirons-nous.
Sa famille et elle s'entendent bien, son père étant même un brin trop protecteur. Elle supporte assez mal l'idée d'être l'héritière d'un duché entier, et s'est plusieurs fois imaginé une vie dans les ordres... si ce fameux rang ne la hantait pas.
Lucille est bien sûr le meilleur parti de Champdor, mais aucun prétendant n'a encore fait ployer son père.



Marie, Claire et Guillaume de Casteluce
Les trois enfants de Michel de Casteluce et Aliénor.
Marie et Claire, jumelles, sont de belles jeunes femmes, très appréciées de leur grand-mère maternelle. Elles ont grandi avec leur cousine Lucille et Margaud de Castellanne. Portées sur les arts et la culture en général, comme leur mère, Marie est une poète, et Claire, une musicienne et une peintre. Elles sont inséparables, aiment les voyages, aiment discuter ensemble, mais aussi avec n'importe qui, tant elles sont curieuses. Cependant, ce sont des filles très bien éduquées, joyeuses, souriantes et posées... tellement que pour certains, elles en deviennent insupportables.
Guillaume, leur petit frère (qui accessoirement a reçu leurs soins exagérés de grandes soeurs), est un jeune garçon qui, comme beaucoup, se rêve chevalier, s'ennuie lors des leçons de son précepteur, et grignote des mets chipés aux cuisines. Il est rêveur et mignon, trop selon lui, et à chaque entraînement, il veut prouver le contraire. Trop aventureux au goût de sa mère, il lui arrive souvent de disparaître pour explorer le château ou ses environs, ou encore de revenir avec des bleus.
Personne n'oserait remettre en question la paternité de ces enfants...

Revenir en haut Aller en bas
Maison de Clavillan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Organisation RP :: Fiches en attente-