FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maison Miklos Mar 12 Jan - 11:47
Histoire :

Pierre Miklos était un ouvrier de famille pauvre. Cependant, l'avantage d'avoir eu plusieurs fils jeunes, en bonne santé et rapprochés ont fait qu'il a fourni à lui seul une main d’œuvre importante lors de la construction d'une statue mémorial. Le dernier de ses fils Jean était d'un naturel très curieux et très débrouillard. Il se fit rapidement remarquer par les architectes et chefs de projet sur lequel il travaillait. Il apporta ainsi à son père une reconnaissance financière de l'investissement de sa famille. Cependant, l'audace de Jean ne s'arrêtait pas là. En effet, il se déplaçait dès que son temps libre le permettait sur d'autres chantiers en construction. Son objectif était de devenir un commandant de projet architectural plutôt qu'un exécutant. Sous la contrainte de se marier, il continua ses visites officieuses avec ses 2 fils. Cependant, malgré toute la reconnaissance que lui portait les maîtres d’œuvre, Jean ne pu jamais évoluer dans sa profession d'ouvriers. Il devient seulement commandant des ouvriers mais ne vivait pas mieux financièrement.
Cependant, une proposition lui fut faite à la naissance de son troisième et dernier fils. Un des architectes qu'il connaissait bien ne pouvait avoir d'enfant avec sa femme. Il lui proposa donc de l'adopter et de le former aux études d'architecte. Jean accepta sans hésiter et sans demander l'avis de sa femme. C'est ainsi que le petit Andrée grandit : logé, nourrit, éduqué et formé par la famille [nom d'une maison ?]. Néanmoins, étant donné qu'aucun papier officiel n'avait été fait, il ne pouvait hériter de ces parents adoptifs. Il se maria avec une femme de faible noblesse et dû retourner vivre dans le quartier de sa naissance à la mort de ses parents adoptifs.
Mais une épidémie fit rage cette année là. Il décéda avec sa femme. Leur unique enfant, Grâce, grandit auprès de sa famille maternelle. Par on ne sait quel miracle, elle hérita à sa majorité d'un petit pécule qu'avait économisé son père lors de son dur labeur. La jeune fille était excentrique, elle fascinait les hommes et répugnait les femmes. Elle était d'une beauté enivrante qui faisait tourner la tête de tous les hommes, mariés ou non, qui s'approchaient trop prêt d'elle. Mais son plus gros caprice fut celui de se faire construire une maison de maître. De part ses relations qu'elle avait réussi à tisser, elle obtint un bout de terrain où construire sa demeure. Les rumeurs et les scandales allaient bon-train la concernant. Grâce était la femme la plus mal vu du coin surtout au vue des 3 grossesses hors mariage qu'elle avait eu. Malgré cela, elle souhaitait conserver coûte que coûte sa liberté et son domaine. Avec le temps, elle fût criblée de dette. En effet, elle ne mesurait pas ce que cette vie de luxe coûtait. Afin de combler ses dettes, elle donna ses 3 fils comme soldats à l'état. Se retrouvant à nouveau seule dans ce grand manoir, elle sombra peu à peu dans la folie.
De ses enfants, seul 2 survivront dont l'un fut mutiler. Le dernier valide hérita du château et des quelques terres. Les dettes étaient épongées fait il fallait continuer à persévérer. Norbert allait donc tout faire pour asseoir la famille Miklos dans les terres qu'elles possédait déjà et de faire reconnaître sa famille auprès des autres familles de nobles. Dés qu'il pu se marier, il fit plusieurs enfants, le plus possible, qu'il envoya à l'armée pour tenter de les faire chevalier, qu'il maria à d'autres familles de noblesse naissante comme lui pour créer des alliances. Avec les années, la famille Miklos vu l'opinion des autres changeait et s’adoucir.
Le fils aîné Pierrick hérita à sa mort du domaine. Envoyé par son père dans l'armée royal, il devient chevalier et eu une place importante lors de croisade. Son mariage avec Jeanne de la famille [nom de maison ?] permis un rapprochement fort intéressant pour la famille Miklos des autres familles de nobles. Ils eurent 3 enfants : Anaëlle, l'aînée, Martin et Marius, des jumeaux.

[HRP : J'aurai donc besoin à ce stade de faire deux alliances : une avec la famille de Jeanne, une avec le fiancée d'Anaëlle. S'il y en a qui sont intéressés. Merci d'avance.]

[HRP : Voici un premier jet de l'histoire de la famille que je souhaite créé. Pour ceux qui connaissent bien le contexte et l'histoire de Gallance, pouvez-vous me dire si cette histoire vous parait cohérente ? Qu'est-ce qui manque ou ne va pas ? Et quel titre de noblesse peut prétendre ma maison ? (c'est pour ça que je parlais d'un système de parrainage car je suis un peu perdu ... et j'ai tout plein de question !). Merci.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 27/03/2015
Localisation : Rennes
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Mar 12 Jan - 22:51
Salut Miklos, bienvenue sur le forum. J'espère que ça va te plaire et que tu resteras RP avec nous

J'ai lu ton premier jet d'une histoire, et c'est assez intéressant et original. En revanche, il y a quelques trucs à préciser :

- Tu décris tes ancêtres comme des bourgeois, assez modestes mais dont l'un des enfants à réussi à devenir architecte. Sauf qu'il n'y avait pas de "maisons nobles architectes". Les professions (Que ce soit les architectes, les bouchers, les hommes qui faisaient les vitraux...) étaient régies par des guildes, des sortes d'ancêtres des syndicats et des entreprises d'aujourd'hui. Il est donc tout à fait possible qu'Andrée ait été pris sous l'aile d'un architecte pour en devenir un, mais alors dans ce cas il n'y a pas encore de maison Miklos, ce sont de simples hommes de la ville.
Il est tout à fait possible qu'Andrée épouse une fille de la noblesse après avoir fait fortune, parce que le père de la fille était endetté par exemple. Alors, la maison Miklos serait une "branche cadette" de cette famille, et n'aurait pas forcément de terres ou de châteaux.
Tu pourrais là développer une histoire, de comment les enfants d'Andrée, mal considérés (Vu qu'ils tiennent leur nom de leur mère, et pas de leur père), vont se débrouiller pour hériter de terres : En prêtant hommage à un seigneur (Ils deviennent alors chevaliers), en épousant, en complotant... Ce serait intéressant de voir si tes ancêtres sont des gens honorables ou des salopards qui ont pris leurs terres par le meurtre

- L'Histoire de la catin Grâce qui hérite du domaine est aussi très originale et intéressante. Malgré tout, il faut savoir qu'on est à une époque très religieuse et où les usages sont très réglementés. Aussi, il n'y a pas d'Etat au sens où tu l'entends, comme aujourd'hui.
Mais c'est néanmoins possible : Les bâtards, détestés et rejetés par la société, décident de se mettre au service du Roi comme gardes. Mais alors, ils ne doivent pas s'attendre à de grandes récompenses en terres ou en argent, ce serait un travail pour le prestige ou l'honneur.

- Il n'y a pas "d'armée" au sens où tu l'entends.
Le chevalier du Moyen-Âge n'est pas un soldat nourri et soldé, qui monte en grade. Le chevalier est un homme qui est obligé de se ruiner en équipement (Armes, armures, chevaux, écuyers...), puis qui décide de se mettre au service d'un seigneur en prêtant hommage.
Mais c'est juste un détail. C'est totalement possible que tes enfants aillent voyager dans la Gallance et qu'ils prêtent hommage à différents seigneurs.


A part ça, j'ai vu que tu avais des questions sur les titres de noblesses de ta famille.
Les titres sont organisés selon une hiérarchie pas forcément stricte : Chevalier > Baron > Comte > Duc > Roi. Aucun membre de cette hiérarchie n'est indépendant, toute prêtant hommage à celui au-dessus de lui (Le duc a comme vassaux des comtes, qui ont comme vassaux des barons, etc...).

Le chevalier est un petit noble qui ne dispose que de petites terres.
Le baron dispose d'un château.
Le comte dispose de larges terres et a des vassaux pour l'aider.

Si t'es intéressée par la gestion de grandes terres et tout, tu peux faire une famille de ducs, mais on ne dirait pas que c'est ce qui t'intéresse le plus, que ta famille est plus "modeste".

Ce que je te conseille, c'est de faire une petite famille, d'un comte ou d'un baron, et de trouver un joueur sur le forum qui accepte d'être ton suzerain. Tu lui devrais obéissance et protection, lui étant plus ton "chef"

Si t'as d'autres questions, n'hésite surtout pas à me les poser par MP
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Sam 16 Jan - 22:56
Je te remercie pour ta réponse. Je travaille actuellement sur des modifications de l'histoire. Pour le personnage de Grâce, j'entends bien l'impossibilité mais je souhaitais justement créer un personnage bipolaire qui ne fait rien comme tout le monde et un brin manipulatrice. Mais je vais modifier son histoire pour que ce soit plus crédible.
Concernant les titres et la gestion de territoire, tu as entièrement raison, ce n'est pas ça qui m’intéresse sur ce forum. C'est surtout l'écriture spontané que permet le RP. C'est donc pour moi une excellente solution que tu proposes. Reste à trouver quelle famille voudra bien être le "patron" de la mienne Wink
Je te recontacte par MP pour la deuxième version.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Sam 16 Jan - 23:40
Salut Miklos. Bienvenue!

Ma famille étant à la tête du duché de Champdor, je me suis dit que devenir mon vassal pourrait t'intéresser. Je n'ai pas encore écrit l'histoire de ma famille, mais les personnages sont déjà en place, si tu veux y jeter un oeil.

Et j'ai malgré tout l'histoire en tête, donc si tu veux des précisions, je suis disponible par MP. De même, j'aimerais bien connaître un peu plus ton histoire, si tu veux bien m'en transmettre des bribes supplémentaires par MP aussi, pour que nous puissions voir si tout cela serait compatible Smile

Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 17 Jan - 14:53
[HRP]Cette version remplace les précédentes[/HRP]

Maison Miklos
"Pour le labeur !"

Histoire :

Le temps des ouvriers :
Pierre Miklos était un ouvrier de famille pauvre. Cependant, l'avantage d'avoir eu plusieurs fils jeunes, en bonne santé et rapprochés ont fait qu'il a fourni à lui seul une main d’œuvre importante lors de la construction d'une statue mémorial. Le dernier de ses fils Jean était d'un naturel très curieux et très débrouillard. Il se fit rapidement remarquer par les architectes et chefs de projet sur lequel il travaillait. Il apporta ainsi à son père une reconnaissance financière de l'investissement de sa famille. Cependant, l'audace de Jean ne s'arrêtait pas là. En effet, il se déplaçait dès que son temps libre le permettait sur d'autres chantiers en construction. Son objectif était de devenir un commandant de projet architectural plutôt qu'un exécutant. Sous la contrainte de se marier, il continua ses visites officieuses avec ses 2 fils. Malgré toute la reconnaissance que lui portait les maîtres d’œuvre, Jean ne pu jamais évoluer dans sa profession d'ouvriers. Il devient seulement commandant des ouvriers mais ne vivait pas mieux financièrement.

Le temps de la bourgeoisie :
Contre toute attente, une proposition fut faite à Jean à la naissance de son troisième et dernier fils. Un des architectes qu'il connaissait bien ne pouvait avoir d'enfant avec sa femme. Il lui proposa donc de l'adopter et de le former aux études d'architecte. Jean accepta sans hésiter et sans demander l'avis de sa femme. C'est ainsi que le petit Andrée grandit : logé, nourrit, éduqué et formé par cette famille d'architecte bourgeoise. Lorsqu'il commença a travaillé, son pécule personnel augmenta rapidement. Il l'utilisa à bon escient afin de pouvoir jouir d'un certain confort de vie. Ce qui ne valu pas d'être remarqué par certaines familles bourgeoises et nobles. C'est ainsi qu'il eu le privilège de se marier avec Odette. En effet, son père, patriarche d'une famille noble de génération en génération, était criblé de dettes. Il eu ainsi un gendre fortuné sous la main  pour renflouer ses caisses.
Quelques années plus tard, une épidémie fit rage, Andrée et sa femme décédèrent la même année. Leur unique enfant, Grâce, grandit auprès de sa famille maternelle, avec le peu d'affection que lui accordait son grand-père. Elle hérita à sa majorité d'un petit pécule qu'avait économisé son père lors de son dur labeur. La jeune fille était excentrique, elle fascinait les hommes et répugnait les femmes. Elle était d'une beauté enivrante qui faisait tourner la tête de tous les hommes, mariés ou non, qui s'approchaient trop prêt d'elle. Elle était capricieuse et égocentrique. C'est pourquoi ses quelques années de mariage furent une telle dépression pour elle.

Le temps de la noblesse :
Elle se maria avec [famille noble 1] qui était tombé follement amoureux d'elle, comme tant d'autres. Avec quelques tours de manipulation et de séduction, elle devient son unique prétendante. Cependant, une fois mariée, la jeune femme trouva sa nouvelle vie bien monotone. Son mari était d'une jalousie maladive. Elle ne pouvait pas sortir de leur demeure ou recevoir du monde sans sa présence. Alors elle se consola dans la dépense d'une certaine démesure.  
Grâce eut 3 fils. Deux de son mari, le troisième et dernier naquit plus de neuf mois après le décès de son mari, décès qui était pour le moins inattendu. La défunte hérita de tout tellement l'amour de son mari était fort. Les fils de leur union ne pouvaient hériter qu'à la mort de leur mère. Les disputes et désaccords ne cessaient de croître avec les années et avec la maturation des 3 jeunes hommes. Avec le temps, elle fût criblée de dettes. En effet, elle ne mesurait pas ce que cette vie de luxe coûtait. Grâce décida de marier les 2 aînés à de riches familles nobles et éloignées afin d'assurer une survit financière du domaine ; tant dis qu'elle envoya son dernier fils Norbert Miklos, encore jeune, dans la famille [nom 2] en qui elle pouvait avoir une confiance aveugle pour s'occuper de l'éducation de son fils. Les rumeurs et les scandales allaient bon-train. Grâce était la femme la plus mal vu du coin. Elle tenait absolument à préserver le seul fils qui portait son nom de tous ces ragots.  

La création de la maison Miklos :
Norbert rêvait de grande bataille et s'engagea auprès du seigneur l'ayant accueilli pour partir en croisade. Avec les années, se retrouvant seule dans ce grand manoir, Grâce sombra peu à peu dans la folie. Étrangement, l’aîné de ses fils fut assassiné et son cadet devient handicapé suite à une mauvaise chute de cheval. N'hésitant pas un seul instant, Grâce déshérita ce dernier laissant Norbert le seul héritier du domaine.
Celui-ci revient victorieux de sa croisade ce qui lui valu un certain prestige et le soutien de son seigneur [famille 2]. Sa mère n'étant absolument plus apte à gérer les affaires de famille,  Norbert prenait en main le domaine. Avec toutes ces histoires, il devait redorer le blason de cette nouvelle maison qui porterait désormais son nom : Miklos. Il devait jongler entre le soutien de [famille 2] et la désapprobation de [famille 1] auquel son héritage était censé appartenir. Ainsi, sur les conseils de son mentor (famille 2), il se proposa en mariage à la famille 1. Il eut plusieurs enfants, le plus possible, qu'il envoya à s’enrôler auprès de seigneurs au quatre coin de Gallance pour les faire chevalier, qu'il maria à d'autres familles de noblesse naissante comme lui pour créer des alliances. Avec les années, la famille Miklos vu l'opinion des autres changeait et s’adoucir. La maison Miklos avait prêté serment d’allégeance à la maison famille 1 mais une certaine rancœur perdurait.

Le devenir de la maison :
Son fils aîné Pierrick hérita à sa mort du domaine. Cela faisait maintenant quelques années qu'il était chevalier et un des responsable de croisade. Son mariage avec Jeanne de la famille [nom 1 ou famille allié avec famille 1?] permis un nouveau rapprochement entre les deux familles afin d'apaiser les tensions. Ils eurent 3 enfants : Anaëlle, l'aînée, Martin et Marius, des jumeaux.



Personnages :

Pierrick, père et maître de la famille. Chevalier et un des responsables de croisade, il est régulièrement absent et en déplacement. (intendance en son absence ???)

Sa femme, Jeanne (famille 1), décédée et mère d'Anaëlle. Elle a commencé à être malade après la naissance d'Anaëlle et ne pouvait plus avoir d'enfants. Son état s'est considérablement dégradé après la naissance d'Aaliyah, la fille de sa servante.

Sa fille aînée, Anaëlle, jeune femme en âge d'être fiancée qui ressemble comme 2 gouttes d'eau à sa mère.  

Les jumeaux, Martin et Marius, fils de Shela et Pierrick, reconnu par Pierrick et Jeanne comme leurs enfants. Jeanne ne pouvant pas plus avoir d'enfants, c'était une solution pour qu'il y ait au moins un héritier. Seuls les parents, sont au courant de cette histoire. Des rumeurs ont toujours circulé concernant une servant maîtresse de Pierrick mais il n'y avait jamais eu de preuves.

La servante, Shela, ramenée par le père lors d'un de ses premières croisades. Il l'a offerte à sa femme comme servante. Elle est la maîtresse de Pierrick et la mère biologique de Martin, Marius et Aaliyah. 

Aaliyah, la fille de Shela et Pierrick. Tout le monde ignore qui est le père de cette enfant. On sait juste que c'est une enfant née hors mariage. Ce qui est mal vu, mais pas surprenant venait d'une personne exotique, disent les ragots.

[HRP]Le RP de cette famille commencera avec l'enterrement de Jeanne qui sera l'occasion de réunir toutes les maisons qui souhaiterons se recueillir.
Anaëlle est en âge de se marier. Pierrick, son père, est donc ouvert à des propositions de prétendant. [/HRP]

[HRP]Voici la deuxième version de l'histoire de la maison Miklos. Comme vous l'aurait compris, j'aurais besoin de 2 alliances avec 2 maisons. Une qui serait lointaine et qui me soutiendrait (famille 2), une à qui je ferais allégeance et qui serait mon supérieur mais aussi qui serait aussi un peu houleuse (famille 1). Je suis en train d'échanger avec Clavillan pour la dernière.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 24/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 17 Jan - 15:01
Bonjour, avant de poster ta maison, tu dois suivre, le plan a trous que l'admin a créer. Et deuxièmement crée un nouveau sujet dans "fiche en attente" pour que se soit plus claire   



Le plan :




Maison de ***

Caractéristiques
Fondation : 

Fondateur :
Chef actuel :
Devise :
Titres :
Alliance :

Histoire


Arbre généalogique


Personnages importants
Nom Personnage

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 17 Jan - 15:05
Est-ce le fait de créer un nouveau sujet (et donc de multiplier les sujets me concernant) sera plus clair ?
Je pensais travailler sur la fiche de ma famille ici (qui est pour le moment plus un chantier qu'autre chose ...) et créer un nouveau sujet avec la toute belle fiche quand elle sera fini.
Je pense mal ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 24/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 17 Jan - 15:07
Tu fais comme tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 17 Jan - 15:21


Maison Miklos

Caractéristiques
Fondation : ???
Fondateur : Grâce Miklos (via Norbert Miklos)
Chef actuel : Pierrick Miklos
Devise : Pour le labeur !
Titres : ???
Alliance : ???

Histoire


Le temps des ouvriers :
Pierre Miklos était un ouvrier de famille pauvre. Cependant, l'avantage d'avoir eu plusieurs fils jeunes, en bonne santé et rapprochés ont fait qu'il a fourni à lui seul une main d’œuvre importante lors de la construction d'une statue mémorial. Le dernier de ses fils Jean était d'un naturel très curieux et très débrouillard. Il se fit rapidement remarquer par les architectes et chefs de projet sur lequel il travaillait. Il apporta ainsi à son père une reconnaissance financière de l'investissement de sa famille. Cependant, l'audace de Jean ne s'arrêtait pas là. En effet, il se déplaçait dès que son temps libre le permettait sur d'autres chantiers en construction. Son objectif était de devenir un commandant de projet architectural plutôt qu'un exécutant. Sous la contrainte de se marier, il continua ses visites officieuses avec ses 2 fils. Malgré toute la reconnaissance que lui portait les maîtres d’œuvre, Jean ne pu jamais évoluer dans sa profession d'ouvriers. Il devient seulement commandant des ouvriers mais ne vivait pas mieux financièrement.

Le temps de la bourgeoisie :
Contre toute attente, une proposition fut faite à Jean à la naissance de son troisième et dernier fils. Un des architectes qu'il connaissait bien ne pouvait avoir d'enfant avec sa femme. Il lui proposa donc de l'adopter et de le former aux études d'architecte. Jean accepta sans hésiter et sans demander l'avis de sa femme. C'est ainsi que le petit Andrée grandit : logé, nourrit, éduqué et formé par cette famille d'architecte bourgeoise. Lorsqu'il commença a travaillé, son pécule personnel augmenta rapidement. Il l'utilisa à bon escient afin de pouvoir jouir d'un certain confort de vie. Ce qui ne valu pas d'être remarqué par certaines familles bourgeoises et nobles. C'est ainsi qu'il eu le privilège de se marier avec Odette. En effet, son père, patriarche d'une famille noble de génération en génération, était criblé de dettes. Il eu ainsi un gendre fortuné sous la main  pour renflouer ses caisses.
Quelques années plus tard, une épidémie fit rage, Andrée et sa femme décédèrent la même année. Leur unique enfant, Grâce, grandit auprès de sa famille maternelle, avec le peu d'affection que lui accordait son grand-père. Elle hérita à sa majorité d'un petit pécule qu'avait économisé son père lors de son dur labeur. La jeune fille était excentrique, elle fascinait les hommes et répugnait les femmes. Elle était d'une beauté enivrante qui faisait tourner la tête de tous les hommes, mariés ou non, qui s'approchaient trop prêt d'elle. Elle était capricieuse et égocentrique. C'est pourquoi ses quelques années de mariage furent une telle dépression pour elle.

Le temps de la noblesse :
Elle se maria avec [famille noble 1] qui était tombé follement amoureux d'elle, comme tant d'autres. Avec quelques tours de manipulation et de séduction, elle devient son unique prétendante. Cependant, une fois mariée, la jeune femme trouva sa nouvelle vie bien monotone. Son mari était d'une jalousie maladive. Elle ne pouvait pas sortir de leur demeure ou recevoir du monde sans sa présence. Alors elle se consola dans la dépense d'une certaine démesure.  
Grâce eut 3 fils. Deux de son mari, le troisième et dernier naquit plus de neuf mois après le décès de son mari, décès qui était pour le moins inattendu. La défunte hérita de tout tellement l'amour de son mari était fort. Les fils de leur union ne pouvaient hériter qu'à la mort de leur mère. Les disputes et désaccords ne cessaient de croître avec les années et avec la maturation des 3 jeunes hommes. Avec le temps, elle fût criblée de dettes. En effet, elle ne mesurait pas ce que cette vie de luxe coûtait. Grâce décida de marier les 2 aînés à de riches familles nobles et éloignées afin d'assurer une survit financière du domaine ; tant dis qu'elle envoya son dernier fils Norbert Miklos, encore jeune, dans la famille [nom 2] en qui elle pouvait avoir une confiance aveugle pour s'occuper de l'éducation de son fils. Les rumeurs et les scandales allaient bon-train. Grâce était la femme la plus mal vu du coin. Elle tenait absolument à préserver le seul fils qui portait son nom de tous ces ragots.  

La création de la maison Miklos :
Norbert rêvait de grande bataille et s'engagea auprès du seigneur l'ayant accueilli pour partir en croisade. Avec les années, se retrouvant seule dans ce grand manoir, Grâce sombra peu à peu dans la folie. Étrangement, l’aîné de ses fils fut assassiné et son cadet devient handicapé suite à une mauvaise chute de cheval. N'hésitant pas un seul instant, Grâce déshérita ce dernier laissant Norbert le seul héritier du domaine.
Celui-ci revient victorieux de sa croisade ce qui lui valu un certain prestige et le soutien de son seigneur [famille 2]. Sa mère n'étant absolument plus apte à gérer les affaires de famille,  Norbert prenait en main le domaine. Avec toutes ces histoires, il devait redorer le blason de cette nouvelle maison qui porterait désormais son nom : Miklos. Il devait jongler entre le soutien de [famille 2] et la désapprobation de [famille 1] auquel son héritage était censé appartenir. Ainsi, sur les conseils de son mentor (famille 2), il se proposa en mariage à la famille 1. Il eut plusieurs enfants, le plus possible, qu'il envoya à s’enrôler auprès de seigneurs au quatre coin de Gallance pour les faire chevalier, qu'il maria à d'autres familles de noblesse naissante comme lui pour créer des alliances. Avec les années, la famille Miklos vu l'opinion des autres changeait et s’adoucir. La maison Miklos avait prêté serment d’allégeance à la maison famille 1 mais une certaine rancœur perdurait.

Le devenir de la maison :
Son fils aîné Pierrick hérita à sa mort du domaine. Cela faisait maintenant quelques années qu'il était chevalier et un des responsable de croisade. Son mariage avec Jeanne de la famille [nom 1 ou famille allié avec famille 1?] permis un nouveau rapprochement entre les deux familles afin d'apaiser les tensions. Ils eurent 3 enfants : Anaëlle, l'aînée, Martin et Marius, des jumeaux.


Arbre généalogique


Personnages importants
Pierrickpère et maître de la famille. Chevalier et un des responsables de croisade, il est régulièrement absent et en déplacement. (intendance en son absence ???)
JeanneSa femme(famille 1), décédée et mère d'Anaëlle. Elle a commencé à être malade après la naissance d'Anaëlle et ne pouvait plus avoir d'enfants. Son état s'est considérablement dégradé après la naissance d'Aaliyah, la fille de sa servante.
AnaëlleSa fille aînée, jeune femme en âge d'être fiancée qui ressemble comme 2 gouttes d'eau à sa mère.  
Martin et MariusLes jumeaux, fils de Shela et Pierrick, reconnu par Pierrick et Jeanne comme leurs enfants. Jeanne ne pouvant pas plus avoir d'enfants, c'était une solution pour qu'il y ait au moins un héritier. Seuls les parents, sont au courant de cette histoire. Des rumeurs ont toujours circulé concernant une servant maîtresse de Pierrick mais il n'y avait jamais eu de preuves.
ShelaLa servante, ramenée par le père lors d'un de ses premières croisades. Il l'a offerte à sa femme comme servante. Elle est la maîtresse de Pierrick et la mère biologique de Martin, Marius et Aaliyah. 
Aaliyahla fille de Shela et Pierrick. Tout le monde ignore qui est le père de cette enfant. On sait juste que c'est une enfant née hors mariage. Ce qui est mal vu, mais pas surprenant venait d'une personne exotique, disent les ragots.







[HRP]Le RP de cette famille commencera avec l'enterrement de Jeanne qui sera l'occasion de réunir toutes les maisons qui souhaiterons se recueillir.
Anaëlle est en âge de se marier. Pierrick, son père, est donc ouvert à des propositions de prétendant. [/HRP]

[HRP]Voici la deuxième version de l'histoire de la maison Miklos. Comme vous l'aurait compris, j'aurais besoin de 2 alliances avec 2 maisons. Une qui serait lointaine et qui me soutiendrait (famille 2), une à qui je ferais allégeance et qui serait mon supérieur mais aussi qui serait aussi un peu houleuse (famille 1). Je suis en train d'échanger avec Clavian pour la dernière.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 26/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Mar 19 Jan - 18:04
Bonsoir et bienvenu Miklos, pour la clarté quand ta fiche sera terminé place la en tout début de sujet e, éditant ton premier message, bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 24 Jan - 17:14
Bonjour à tous,

Je suis encore en train de peaufiner l'histoire de ma famille et mes personnages.

J'ai une question concernant mon personnage de Pierrick qui est le chef de famille. Comme je l'ai dit, je souhaite qu'il ait fait une croisade (suite à laquelle il aurait ramené Shela) mais je souhaiterai qu'il ait encore des responsabilités là-bas et qu'il soit régulièrement en déplacement. Est-ce possible ? Dans quelles mesures ?

Je cherche encore une alliance avec une famille et une de mes jeunes personnages est en âge de se marier. Donc si quelqu'un est intéressé, ça augmenterait les interactions entre les personnages de famille (et donc de joueurs).

Je voulais aussi savoir, à partir de quel moment vous estimez qu'on peut commencer à RP ? Je souhaiterais commencer par l'enterrement de Jeanne. Toutes les familles (et donc tous les joueurs) seraient donc conviés. Je trouve que c'est un bon moyen de RP à plusieurs et d'intégrer ma famille dans le jeu.
Cependant, en regardant rapidement, j'ai eu l'impression que tous les sujets ouvert dans le royaume de Gallance était des RP à 2 et seulement à 2. (je n'ai fait que survoler). Est-ce volontaire ? Est-ce une régle, une manière que vous avez de fonctionner ?

Merci de votre réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 24/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 24 Jan - 18:49
Je cherche encore une alliance avec une famille et une de mes jeunes personnages est en âge de se marier. Donc si quelqu'un est intéressé, ça augmenterait les interactions entre les personnages de famille (et donc de joueurs). ------------> Je pourrais être intéressé.


Cependant, en regardant rapidement, j'ai eu l'impression que tous les sujets ouvert dans le royaume de Gallance était des RP à 2 et seulement à 2. (je n'ai fait que survoler). Est-ce volontaire ? Est-ce une régle, une manière que vous avez de fonctionner ? ----------> Totalement Volontaire

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Mer 9 Mar - 11:18
Je ne vous oublie pas. J'ai juste beaucoup de projets en même temps, que ce soit personnel ou professionnel et donc pas beaucoup de temps.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Date d'inscription : 04/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maison Miklos Dim 3 Avr - 15:16
Bonjour à tous,
Je suis vraiment désolée mais je vais devoir vous faire faux-bond ...
Je ne dispose pas de temps nécessaire pour participer à un RP et mes autres projets d'écriture m'occupent beaucoup (en plus de la vie de tous les jours ...).
Je vous remercie de m'avoir aider dans la conception de ma famille même si celle-ci n'aboutit pas.
Je vais attendre que vous supprimiez le sujet de ma famille, puis je supprimerai mon compte.
Bonne continuation à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Maison Miklos
Revenir en haut Aller en bas
Maison Miklos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Organisation RP :: Fiches en attente-