FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 27/03/2015
Localisation : Rennes
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maladies et malédictions Jeu 30 Juil - 1:00

Maladies et malédictions

Les maladies et les pestes sont de terribles fléaux, qui s'abattent sur la population, faisant des ravages parmi le peuple. Ces terribles maladies ont longtemps été perçues comme la rétribution de Dieu, pour cause d'hérésie ou de manquement aux textes.
Les médecins et les prêtres sont tout autant demandés pour guérir les maladies, soigner les maladies et stopper la progression des virus ou des parasites. De grandes universités et d'éminents docteurs ont trouvé des remèdes à certain des fléaux qui touchent les êtres humains... À condition que vous soyez assez fortunés pour vous les offrir.

D'autres de ces maladies sont en réalité des sortes de malédictions exotiques et aux effets étranges, et les personnes atteintes sont traquées par l'Ordre des Chasseurs pour être exterminées.

La lycanthropie

Une légende plutôt récente, qui vient du folklore Töter, les lycanthropes sont des humains maudits par le sortilège d'être des hommes-loups.

Un lycanthrope est un humain qui a été infecté par une morsure d'un autre lycanthrope, les tout premiers étant des barbares hérétiques qui se sont accouplés avec des louves. Un homme atteint de cette malédiction vit une vie tout à fait normale, si ce n'est pour une pilosité plus élevée, une plus forte activité physique, un odorat développé et un goût particulier pour la viande rouge.

En revanche, les soirs de pleine lune, les lycanthropes se transforment en bêtes sauvages, puissants et sanguinaires. Couverts de poils et se déplaçant sur quatre pattes, ces hommes-loups sont des titans, qui se déplacent dans les villages isolés pour manger les hommes, violer les jeunes filles et terroriser les habitants. Un lycanthrope ainsi transformé est une bête invincible, capable d'envoyer voler des chevaux et des guerriers en armure. Leur intelligence beaucoup plus développée que celle des simples loups leur permet de repérer les pièges et les embuscades, et leur peau ne peut-être transpercée par les arbalètes. Néanmoins, on peut éloigner ces bêtes à l'aide d'eau bénite projetée sur l'animal, et il est possible de le tuer à l'aide de poignards en argent.

La réalité est moins glorieuse : La lycanthropie est une maladie attestée, et les chimistes ont depuis longue date développé un remède. Mais c'est un remède compliqué et coûteux, à base de potions, et ainsi, seuls les riches peuvent en bénéficier. Les pauvres n'ont qu'à se faire traquer par l'ordre des chasseurs, qui connaît leurs faiblesses, sait comment les traquer et comment les exterminer.


Le macabra

La mort a toujours fait peur aux hommes. Les pestes, les guerres et la famine ont souvent traversé les pays, torturant et tuant les hommes, réduisant aux pleurs les veuves et les orphelins squelettiques. Dans leur désespoir, certains commencèrent à prier la mort de les épargner...

…Et pour certains, un sort encore pire que la mort les attendait.

Le macabra est une affliction étrange, qui touchent, selon les croyances, ou bien ceux qui ont prié la mort de les épargner, ou bien ceux qui l'ont défiée en allant voir un médecin, en soignant une maladie ou en ayant recours à des moyens spéciaux pour survivre.

Les hommes atteints de macabra sont des cadavres. Ils sont en putréfaction, sentent et ne sont que des tas de viande pourries bipèdes. Les infectés se déplacent en meute, et attaquent les vivants pour à leur tour les infecter et grossir les rangs de leur armée de morts. On ne sait pas vraiment s'ils agissent par conscience, ou simplement par une sorte de désir animal. Les religieux se battent pour savoir si ce sont des hérétiques punis ou des hommes au purgatoire... Les médecins, eux, ont déjà trouvé la solution : Ce serait un parasite qui ferait se relever les cadavres.

Les chasseurs ne se préoccupent pas de ces considérations. Leur travail est simplement de les exterminer. Pour cela, ils préfèrent utiliser le feu. Pour ne pas se faire infecter par le macabra, lorsqu'ils vont au contact des infectés, ils portent des tenues étranges, avec un masque en forme de bec d'oiseau, comme les médecins de la peste.

Le Vampirisme

Une autre légende, ancienne et répandue, les vampires sont des humains infectés par d'autres vampires.

Les vampires sont des morts-vivants se nourrissant du sang des humains sains de manière à en tirer leur force vitale. Tant qu'ils parviennent à se nourrir, ils sont immortels et apparaissent éternellement jeunes. La lumière du soleil les brûles, ce qui les forcent à ne sortir que la nuit pour assouvir leur soif, et à rester à l'abri la journée. Les vampires peuvent camoufler leur apparence pour se donner une forme humaine et séduisante, mais lorsqu'ils sont au « repos », ils ont plus une apparence de cadavre frais, rouge et violacé. Certains proclament également qu'ils sont capables de se transformer en chauves-souris, qu'ils se nourrissent de leurs excréments, qu'ils participent à des rituels sataniques où ils violent dans le sang et défèquent sur des statues de Dieu, sans que ces idées soient prouvées.

Le vampirisme est en réalité une véritable maladie clinique, aux origines inconnues. Aucun scientifique n'a d'ailleurs été jusque-là capable de comprendre comment ils fonctionnent, et aussi, les primes pour en ramener un vivant de manière à expérimenter dessus sont élevées. Mais l'Ordre des Chasseurs se refuse à garder ces bêtes vivantes : Ils préfèrent les détruire purement et simplement, en bénissant, décapitant puis brûlant le cadavre.

Les vampires ont connu plusieurs purges extrêmement violentes, et les très rares qui existent encore préfèrent se cacher. De nombreux princes et seigneurs diaboliques et cruels sont souvent accusés d'être des vampires, et que leur argent leur permet d'éviter la justice.

Le Fléau

Les maladies sont nombreuses et diverses selon les lieux géographiques. Mais il y en a une bien supérieure aux autres, qui touche le monde entier, aux conséquences terribles et meurtrières : Le Fléau. Aussi surnommée « la peste », « la rétribution », « la punition » ou tout simplement « la Mort », le Fléau est une maladie dangereuse, capable de ruiner des pays entiers.

Le Fléau se transmet par les rats ou les rongeurs, ou plus précisément selon les médecins modernes, les puces présentes sur ces rats. Lorsque l'on est mordu par un de ces puces, se forme un ganglion qui gonfle et qui provoque une douleur localisée. Les bubons sont des œdèmes, des sortes de sur-élévation de la peau sous laquelle se trouvent des sécrétions violacées ou rougeâtres.
La période d'incubation, pendant laquelle le mal se propage, est de deux à six jours. Ensuite vient la fièvre, les douleurs dans les muscles et les articulations, la fatigue, et les maux de têtes.
Le Fléau progresse. De nouveaux bubons se forment, ce qui crée des pustules ou des ulcères. Les infectés deviennent agités, on constate une accélération du rythme cardiaque, une prostration, des convulsions et des délires. Les complications sur le long terme, dans les jours qui arrivent, incluent la destruction du foie, une dilatation du cœur, une destruction diffuse de la rate, une atteinte rénale qui se traduit par des urines injectées de sang, une attaque des poumons qui amène toux et des difficultés à respirer, et des hémorragies cutanées, le tout accompagné d'une fièvre atroce, d'une toux sèche et d'une inflammation du cou. Finalement, la fin de la maladie, qui arrive au bout de trois semaines, est constituée de diarrhées et de vomissements constants, une chute de la pression artérielle, une toux cracheuse de sang et de la gangrène des membres. La mort est douce et salvatrice, puisqu'au terme de douleurs abominables, le patient succombe finalement à la fatigue, son corps entièrement vidé de tout.

Le Fléau est la pire maladie qui soit, et elle est non seulement terrible par ses symptômes, mais par la vitesse avec laquelle elle se propage. Sitôt une cité est-elle infectée, que les rats embarquent sur des navires ou dans des marchandises pour propager encore plus la maladie.

Le pire, ce sont toutes les conséquences annexes à cette peste : Elle crée de véritables mouvements de paniques, les gens abandonnant leurs champs ou leurs maisons pour fuir. Des prêtres zélotes iront jusqu'à faire paniquer la foule, en déclarant que le Fléau est une punition des Dieux, ce qui peut pousser à la violence envers les jugés « hérétiques ».

Aujourd'hui, les médecins sont toujours sur le qui-vive, et cherchent à trouver des solutions à la peste. En cas de départ d'épidémie, il faut brûler les troncs de choux et les pelures de coings, qui attirent les rongeurs. Il faut allumer des feux de bois pour changer les odeurs, brûler les cadavres dans des charniers, prendre des bains chauds, faire bouillir l'eau et rôtir les viandes avant de les manger, et éviter les contacts intimes ou proches dans les familles. Des médecins modernes encouragent également l'importation de chats et l'utilisation de chiens, car ils chassent les rats.

Le Roi peut signer un décret pour mettre en quarantaine une ville ou une région, auquel cas l'armée sera envoyée pour bloquer les accès, et des médecins seront envoyés dans les hôpitaux. En réalité, le traitement de la maladie est très inégalitaire. Les pauvres gens qui sont entassés dans les hôpitaux se voient administrés des laxatifs et des vomitifs, ainsi que pratiqués sur eux des saignées. Non pas pour les soigner, mais pour les faire mourir plus vite et épargner des jours voire des semaines de souffrance. Les seigneurs qui ont les moyens, eux, peuvent demander de l'aide à des médecins spécialisés, qui utilisent des traitements expérimentaux, censés faire tuer les bactéries dans le corps. Pour certains, la rémission est longue, mais ils peuvent être sauvés. Pour d'autres... Ils sont simplement empoisonnés.

Dans tous les cas, le Fléau aura des conséquences de très long terme, sur la structure sociale et économique de la société.

Les maladies guerrières

Le terme de « maladie guerrière » est un terme vulgaire, utilisé par certaines hautes figures pour désigner les épidémies qui ont tendance à se propager avec les conflits. En réalité, aucune de ces épidémies n'est causée strictement par la guerre, et elles sont variées et diverses.

Le Typhus est une maladie étrange, dont les causes ne sont pas connues, exceptées pour quelques médecins hurluberlus qui prétendent que ce mal est causé par les poux. Cette maladie semble se répandre lorsque les populations sont nombreuses et concentrées, dans des conditions sanitaires exécrables, comme dans les armées en marche, les prisons, ou à bord des bateaux (C'est d'ailleurs pour cela que la position de Grand Apothicaire est vitale). Les docteurs fous pensent que les poux entrent dans les voies respiratoires, se reproduisent et défèquent dans le corps. Dans tous les cas, les premiers symptômes sont les démangeaisons, de grandes fièvres accompagnées de frissons, des nausées et des écoulements nasaux rouges, une soif intense avec une langue desséchée et des douleurs. Étrangement, cette maladie qui dure quelques jours est suivie d'une période de rémission, où les symptômes se calment, ce qui laisse à penser à l'infecté qu'il est guéri, et parfois c'est le cas... Mais parfois, la maladie revient subitement, avec une fièvre dépassant 40°C, des vomissements de couleur noire, une jaunisse, des saignements du nez et des gencives, et des petites tâches infectées de sang sous la peau. Il n'y a pas de traitement connu, excepté quelques potions que des médecins prétendent efficace. Ces mêmes médecins conseillent qu'il faut, en plus de se laver et de changer ses vêtements (Conseils déjà suivis), se raser entièrement pour éviter la propagation des-dits poux.

La blennorragie est une maladie sexuellement transmissible. Les symptômes sont ceux de prurit urétral (Des boutons sur le pénis), écoulement de pus sur la verge et de douleurs en urinant (Chez l'homme), d'écoulement vaginal et d'infections de la vulve (Chez la femme). Cette maladie, terrible, peut totalement ruiner une armée, qui sont les premiers consommateurs de prostituées. C'est pour cette raison que, dans le passé, de Grands Apothicaires n'ont pas hésité à ordonner que des putes soient expulsées des villes, voire-même battues ou brûlées.

Le tétanos est une maladie répandue, et surtout terrible car s'il existe des dizaines d'autres types d'infections (Variole, varicelle...), celle-ci est non-immunisante. Elle est provoquée par des plaies infectées, causées par le manque d'hygiène. Elle provoque des douleurs musculaires, des difficultés à déglutir, puis des paralysies de muscles, des grimaces forcées et des rigidités osseuses. La maladie se termine par l'impossibilité de respirer ou de se déplacer.

Il existe au moins des centaines de maladies différentes, dont les propagations sont occasionnelles et plus ou moins dévastatrices. Certaines sont de grandes épidémies, comme la tuberculose, ou d'autres sont causées de manière chroniques, comme la gangrène ou l'infection suite à une bataille. Les traitements sont nombreux, allant de la simple saignée, amputation ou prise de plantes médicinales pour les pauvres, à l'efficacité variable, jusqu'à des traitements complexes à base de produits, de cachets ou de suppositoires.

L'Ensorcellement et la Possession

Une affliction étrange, psychique, aux raisons et au traitement à la fois méconnus et controversés, l'ensorcellement et la possession sont des maladies, ou des symptômes d'une maladie mentale causée par la sorcellerie.

L'ensorcellement désigne un état dans lequel un humain sain se retrouve contraint, par le charme ou la peur, à obéir à autrui. La définition est vaste et peut être interprétée de diverses manières.

À l'origine, l'ensorcellement servait surtout à viser les malebranches, qui utilisaient leur charme, notamment les femmes, pour influencer les dirigeants. Mais l'ensorcellement va beaucoup plus loin que ça, et a même des symptômes qu'il faut rigoureusement identifier : Il ne suffit pas d'être attiré ou d'obéir à quelqu'un pour être considéré comme « ensorcelé ». Les symptômes incluent une sorte de dépendance envers cette personne, de paranoïa, de problèmes de jugements. Les personnes charmées se retrouvent à constamment trouver des excuses à leur maître, à le défendre, à ne rien remettre en cause de ce qu'il dit. L'ensorcellement peut même provenir d'un rêve ou d'une prophétie, certains sont persuadés par les malebranches d'être des élus, des disciplines d'un Dieu avec un destin divin, ou bien de grands chefs promis à de grandes œuvres.


De nombreuses personnes ont déjà été condamnées à mort sous l'accusation de « sorcellerie », alors que l'ensorcellement est plus un travail psychologique ayant parfois recours à des drogues ou des poisons. Dans les faits, n'importe qui peut-être accusé de sorcellerie, et l'Histoire montre que ce sont avant tous les femmes ou les maîtresses de Rois ou de seigneurs.

La possession, elle, est un phénomène un peu plus complexe et physique. La possession est l'action concrète de prendre le contrôle d'un corps, pour le forcer à faire ce que l'on souhaite. La possession demande cette fois-ci l'usage de moyens surnaturels.

Un être possédé se retrouve comme « bloqué ». Il est conscient, peut encore voir, mais il n'a plus aucun contrôle sur son corps. Il se retrouve dans un état second, de délire, alors que le sorcier qui prend possession peut le déplacer, parfois-même le faire parler ou lui faire faire des actions. C'est ainsi qu'un garde du corps peut-être possédé pour tuer son Roi, ou bien un fonctionnaire peut-être possédé pour brûler un papier important ou fouiller des archives compromettantes.

La possession est le crime parfait. Combien même certaines personnes jurent être innocentes, même sous la torture, elles sont souvent jugées comme des fous ou des menteurs, et se retrouvent condamnés de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Maladies et malédictions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les malédictions
» Cours n°5 : Se protéger d'une malédiction
» Ténèbres et malédictions.
» Quand les dons deviennent des malédictions [PV Eileen]
» Les malédictions dans l'Histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Gestion :: Propositions-