FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 27/03/2015
Localisation : Rennes
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Créatures et légendes Mer 29 Juil - 23:27

Créatures et légendes

Pour aider leurs enfants à dormir la nuit, ou au contraire pour leur faire peur, de nombreux humains aiment raconter des histoires de créatures dangereuses ou terrifiantes, dotées de pouvoirs qui dépassent ce dont les hommes sont capables. Démêler le vrai du faux là-dedans est compliqué... Et si certains de ces contes pour enfants étaient vrais ?

Les sirènes

Les sirènes sont un mythe au moins aussi ancien que la découverte de la navigation. Une légende à la fois populaire des marins et des artistes, surtout les nouveaux peintres et poètes valentins.

Les sirènes composent un peuple aquatique, qui vivent dans les tréfonds des océans, là où même la lumière n'arrive pas à pénétrer. Elles formeraient de gigantesques villes, des cités perdues et inaccessibles, remplies de tant de richesses que tout ce qui existe sur Terre ne vaut rien à côté.

Ces femmes à la jeunesse éternelle, belles, grandes, souples et gracieuses, remonteraient à la surface en quête d'humains à capturer pour se reproduire. La beauté de leur chant serait suffisante à détourner les marins les plus expérimentés de leurs chemins, et elles feraient s'échouer leurs vaisseaux sur des récifs.

Une sirène est une bête au buste et à la tête de femme humaine, et poissons à partir du bas des cuisses, avec des griffes et des ailes. En plus de vivre dans la mer, les sirènes pourraient remonter les rivières et les cours d'eaux. En plus de séduire les pêcheurs, elles chercheraient à enlever les enfants.

La vérité sur les sirènes est plus tragique : Si les marins disparaissent en mer, c'est à cause des tempêtes ou des pirates. Et il est inutile de chercher une cité sous la mer... Aucun être humain n'est capable de résister au froid ou à la pression.

Pourtant, certains marins jurent d'en avoir déjà vu. La description de ces ivrognes peu pris au sérieux est souvent bien plus glauque que celle des contes : Les sirènes seraient des créatures atroces, diaboliques, couvertes d'écailles et aux dents pointues, rattrapant les hommes pour les violer ou leur déchirer la peau.

Les malebranches

Une légende très variable avec les différentes cultures, le malebranche est une personne qui pratique la sorcellerie.

Le premier panthéon des Dieux, bien avant le triomphe de l'Augure, était constitué de plusieurs divinités. Et parmi elles, il y avait « la Nuit ». Dieu/Déesse (Le genre est ambigu) de la mort, la Nuit représentait tout l'inverse des autres Dieux. Il pervertissait chacun de leurs travaux de la façon la plus ironique qui soit : L'amour devenait luxure, l'honneur guerrier devenait la soif de sang, la créativité devenait la décadence, l'intelligence devenait l'antipathie... Les fidèles à la Nuit étaient mal vus. Il s'agissait de croques-morts, de prêtres noirs réputés pour leur pratiques de la torture et leur culte voué à la mort.

Surtout, les malebranches sont connus pour leur usage très ancien de la sorcellerie. Tous ceux qui se dédient à la Nuit signent un pacte, dans lequel ils se dédient totalement à sa volonté et à ses ordres. En échange, ils deviennent doués de pouvoirs sans aucun autre pareil.
Les malebranches sont capables de voir des prophéties en faisant l'expérience de la mort : Ils peuvent se noyer ou tuer des animaux en les découpant ou en les brûlant, de manière à recevoir des images, des sons ou des voix qui leur donneront des indices sur des événements qui arriveront. Ils peuvent aussi être communiqués des messages, sur la part qu'ils doivent accomplir au nom de leur Divinité.

Pour accomplir leur mission, ils disposent de très nombreux pouvoirs. Ils peuvent manipuler le temps en faisant se lever ou se calmer les tempêtes. Ils peuvent utiliser des ombres pour espionner ou tuer. Ils peuvent manipuler l'esprit des humains, les charmer ou les intimider pour les forcer à accomplir leurs demandes, voire-même tout simplement les posséder. Ils peuvent utiliser des charmes ou des sortilèges pour déguiser une personne (Pour qu'il puisse s'infiltrer), voire-même faire apparaître une armée entière de manière à terrifier l'adversaire.

Néanmoins, tous ces pouvoirs gigantesques ne viennent pas gratuitement. Les malebranches ont besoin d'essence, d'énergie pour canaliser leurs possibilités. Ils ont besoin de sacrifices, et plus ce que l'on demande est important, plus il faudra sacrifier.
Les sacrifices de base sont la destruction d'idoles, d'églises ou d'icônes dédiées aux autres Dieux du panthéon. Il peut s'agir de sacrifices d'énergie d'un être humain, ainsi, une sorcière peut utiliser l'énergie charnelle d'un homme, pour lui aspirer son âme et sa force. Mais les personnes qui ont vraiment besoin du Dieu feront des offrandes beaucoup plus drastiques : Ils offriront du sang, des amis, des membres de leur famille. Plus on donne quelque chose auquel on tient, plus on est récompensé.

Les disciples du Dieu de la Nuit sont considérés comme des hérétiques. Le nombre de communautés qui les accueillent se comptent sur les doigts de la main. Il n'est pas rare que des gens, surtout des femmes, soient brûlés vivants ou expulsés sur l'accusation de sorcellerie.

Une légende dit que le Dieu de la Nuit peut nommer des « champions », de grands guerriers et hommes d’États, puissants et imposants, que la Nuit peut favoriser et offrir des dons pour continuer son travail. Plusieurs Rois ont été, bien après leur mort, accusés d'avoir été ainsi favorisés. Tous les malebranches attendent le prochain champion.

Les Démons

Le terme « démon » est un mot générique pour désigner une légende qui, en réalité, varie beaucoup selon les cultures. Dans tous les cas, on l'utilise pour désigner des esprits, malfaisants ou bienfaisants, qui sont des manifestations physiques de Dieux, ou de sens liés à ces Dieux.

Les démons peuvent être naturellement présents sur terre, appelés par un rituel, ou bien apparaître pour punir ou aider les êtres humains. Les histoires sur ces êtres sont très nombreuses et très variées.

Il y a des démons de la luxure, des succubes ou des incubes qui ensorcellent les hommes pour les violer ou les abuser, qui hantent les pensées des artistes et empoisonnent à l'aide de drogues exaltantes. Il existe des démons de la guerre, des bêtes féroces et violentes, capables de terrifier les chevaux et abattre les plus puissants des chevaliers, qui peuvent parfois être appelés pour punir ceux qui se battent de manière déloyale (Comme les arbalétriers) ou récompenser les conquérants qui font couler le sang. Il y a des démons spécialisés dans la manipulation, qui peuvent aider les politiciens ou les commerçants, qui connaissent les secrets, qui promettent et utilisent les désirs ou les envies des hommes pour les pousser à accomplir, parfois sans même qu'ils ne s'en rendent compte, leurs demandes. Et puis, il y a des démons de la mort, qui marchent à travers la Terre en répandant leurs maladies et leur pourriture, en collectant les âmes et les spectres errants des fantômes laissés derrière...

Il est impossible de savoir ce qu'il y a de vrai et ce qu'il y a de faux dans ces histoires de démons. Les prêtres conseillent de ne pas les écouter et de prier Dieu pour les éloigner, ainsi que d'obéir aux recommandations de l'Augure. Il est dit que les pêcheurs, les sodomites et les tueurs attirent les démons, et qu'il faut les punir si on ne veut pas être envahis par ces créatures diaboliques.

Les spectres

Pour autant que la religion est concernée, les hommes ont, à leur mort, un destin simple : S'ils ont été bons, ils vont au paradis. S'ils ont été mauvais, ils vont en enfer. Les théologiens modernes soutiennent l'existence d'un purgatoire, une zone où l'on est puni pour nos péchés avant d'être enfin pardonné et capable d'accéder au paradis.

Pourtant, pendant longtemps, les païens n'ont pas cru au paradis. Ils croyaient que, à leur mort, les âmes des morts restent sur Terre, parmi les vivants, à revivre des scènes de leur passé. Ces croyances sont aujourd'hui désuètes, ceux qui y croient étant considérés comme des imbéciles cul-terreux. Mais pourtant, les gens sont superstitieux... Et s'est répandu l'idée, parmi de très nombreuses personnes, que le « purgatoire » n'est non pas une zone perdue au milieu de nulle part, mais réellement la Terre, sur laquelle les âmes impures sont bloquées en attendant d'aller au paradis.

Les spectres sont donc des manifestations des morts, qui rôdent dans les lieux qu'ils ont déjà connus. Ils rôdent autour des champs de batailles où ils sont morts, autour des hôpitaux où ils ont succombé, autour des rivières dans lesquelles ils se sont noyés.

Certains vont même jusqu'à dire que ces spectres peuvent encore se manifester parmi les vivants : Ils peuvent faire voler des objets, ils peuvent éteindre des bougies, faire subitement se fermer les portes, déclencher des incendies sous la forme d'un feu follet, ou même étouffer les gens dans leur sommeil... En règle générale, les fantômes hantent les gens qui les ont tués ou torturés, jusqu'à les pousser à la folie ou au suicide.

Certains malebranches prétendent pouvoir appeler à eux les spectres et les utiliser pour leurs basses œuvres. Mais lorsque l'on suspecte la présence d'un spectre dans le village, on s'en remet surtout au prêtre, qui utilise un rituel sacré de l’Église pour implorer la pitié et le pardon de Dieu qui acceptera alors l'âme au paradis.

Les Gargouilles

Les Gargouilles sont des animaux fantastiques et dangereux. Des hybrides de différentes bêtes, ce sont des monstres construits par le diable pour attaquer et tuer les humains auxquels a été le fait le don de l'intelligence.

Il est dit que, à l'origine, les Gargouilles ont tenté de purger l'Humanité après qu'ils ont été élevés par Dieu. Mais les humains, bien que faibles, ont réussi à être inventif et à les repousser. Les sculptures qui ornent les Églises ont la forme de Gargouilles, pour rappeler cette victoire où les hommes se sont affranchis des faux Dieux.

Mais certains pensent que les Gargouilles existent encore, et rôdent dans les forêts et les mines, la nuit, pour s'attaquer aux humains qui peuvent être pris en embuscade. Les Gargouilles sont des animaux volants, au cri perçant, avec de longues griffes et de larges dents. Elles se nourriraient d'animaux, et lorsque l'occasion se présente, d'êtres humains.

L'ordre des chasseurs utilise des arbalètes qui tirent de puissants carreaux à la tête en acier pour les écraser. Mais il existe aussi d'autres types de bêtes sauvages, d'hybrides démoniaques qui sont regroupés sous le terme global de « Gargouille » : Les chimères sont des lions à la queue en forme de serpent, et les harpies sont des oiseaux à la tête et au buste de femme. Personne ne sait vraiment ce qui est faux et ce qui est vrai là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Créatures et légendes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Légendes et créatures
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» légendes du pays des vikings... suite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Gestion :: Propositions-