FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 26/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maison Roseval-Castelyr Dim 29 Mar - 3:05



Fondateur : Duchesse Anne Roseval-Castelyr née De Roseval

Fondation : est. 14
Chef de famille actuel : Hoël Roseval-Castelyr
Armoiries : Le moucheté d'hermine en chef signifie qui vient de Lucie, la partie gauche porte les armes de Roseval, l'épée et l'ancre dorés indiquant qu'il s'agit de la lignée du Comte. La partie droite est composé des armes de Castelyr en haut, ayant inspiré les armes inversées de Casteluce, en bas.

Devise : Par le sang et les eaux.

La devise de la maison Roseval-Castelyr vient de la sentence prononcée par la duchesse Anne à l'encontre de l'ennemi d'Amorce. Cette dernière au port de Roseval expliqua que la gloire et la déchéance était intrinsèquement liés; si la maison Roseval-Castelyr avit obtenu la gloire par le sang et les eaux, ses ennemis connaîtrais la défaite de la même façon. suite à ces mots, une partie des troupes fut exécutée et une autre fut autorisée à regagner leurs terres à bord d'embarcations de fortune.


Histoire


Le siège de Roseval


L'histoire de la famille Roseval-Castelyr remonte  à la guerre de succession pour le trone imperial, alors que le duché de Lucie n'est plus capable de retenir les armées du royaume sudiste d'Amorce lors de son débarquement en direction de la capitale.

" Du sud au nord du duché, la mer était assombrie par les voiles aux couleurs de nos alliers d'antan. Les navires luciens déplacés pour défendre le delta d'Eltuse, l'envahisseur qui s'avérait déjà présent sur nos terres ne recontra pas la moindre resistance. En deux jours de carnage abominable, ils avaient investi nos murs et nos villes, souillés nos femmes et brulé nos guerriers. Au nord, seul Roseval tenait, menée par le valeureux Comte Morvan de Roseval qui par son génie parvenait à tenir face au siège oppressant des traitres d'outre-mer."

Le duché de Lucie était divisé bien avant la guerre, les familles De Roseval et Rivienne cohabitants comme deux géants sur une falaise. Afin d'éviter tout conflit et d'appaiser les tensions, le comte de Morvan De Roseval annonça les termes d'un accord amiable qui serait scéllé par le mariage de son ainée Anne De Roseval au premier mâle du comte de Rivienne, Alain. Les choses auraient puent s'arranger sans l'invasion du duché et le siège de Roseval qui déboucha finalement sur la mort du comte Morvan.

Anne De Roseval sachant pertinement que la défaite n'était plus qu'une question de jours après la mort de son père, parvint à fuir la cité à travers les lignes ennemies et à rejoindre le duché de Rivenoir. C'est là-bas qu'elle retrouve un ami d'enfance, le fils unique du baron de Castelyr, place forte à l'ouest du duché. De part ses talents de diplomates et à l'aide de promesses alléchantes, elle n'a aucun mal à s'attirer ses faveurs ainsi que celles de son seigneur le puissant Comte de Portlyrie. C'est avec une véritable armée qu'elle revient en Lucie pour repousser l'envahisseur à Roseval puis se tourner vers le sud du duché.

A la fin de cette année, les conflits frappant le royaume de toute part prirent fin lorsqu'un traité fut signé à Roseval, reconnaissant l'indépendance des roayumes d'Agonie et d'Amorce.
Dès les premieres heures de paix, la maison Rivienne s'empressa de rappeller la promesse de Morvan de Roseval. Pourtant, déjà engagée, Anne De Roseval épousa son allié et nouveau Baron Aldric de Castelyr propulsant avec l'appui du duché de Rivenoir, le jeune couple à la tête de la Lucie. ainsi nacquit la famille Roseval-Castelyr et si la Duchesse Anne devint un symbole populaire dans la région, la maison Rivienne n'oublierait jamais cette trahison.

Apogée et chute de Roseval.


" Sur ordre de sa majesté royale d'Agonie, le duché de Lucie est confié à la noble Maison de Rivienne qui aura la lourde tache de redresser son économie et d'y rétablir l'ordre pour le bien être même de notre royaume et afin d'assurer la sûreté des côtes face au félon d'Amorce. La maison Roseval-Castelyr est autorisée à conserver le Comté de Roseval à condition de répondre des améliorations requises dans un délai de trois décades, sans quoi le comté sera confié à la famille royale. Cette décision prends effet dès l'instant et ne souffre d'aucune dérogation ni requête. Tout manquements aux ordres de sa majesté seront considérés comme acte de trahison envers la couronne et entraîneront les plus grave sanctions à l'encontre des maisons concernées. "

La jeune héritière de Morvan avait très vite été oubliée de presque tous, un nouveau personnage, Anne Roseval-Castelyr, était apparu de nul part en marquant la libération de la Lucie. Véritable égérie, symbole pour le peuple, rarement la noblesse et surtout représentée par une jeune femme, n'avait déclenché autant de passions. Si la plupart des vassaux de Lucie s'accordaient en général pour applaudir la duchesse en couvrant les chuchotements conspirationnistes, la maison de Rivienne qui elle aussi avait survécu ne partageait aucunement l'enthousiasme général. L'héritière de Morvan promise à la maison De Rivienne assurant à celle-ci une domination absolue sur le duché, avait rompu le serment de son père pour épouser un homme de petite noblesse issu de l'étranger.

Plusieurs échangent eurent lieu et malgré les prodigieux talents diplomatiques de la duchesse, la maison de Rivienne ne recula pas une seule fois devant ses revendications, rassemblant leurs alliés et réorganisant les comtés du sud au fil des années. Malgré leurs ancêtres communs, les deux maisons finirent par un pied d'égalité qui ne pouvait mener au final que sur une guerre stérile et dévastatrice pour les côtes. L'héritier d'Anne fut le premier à frapper. Alors que son frère célébrait son mariage dans le duché de Rivenoir, il leva une véritable flotte de guerre afin d'assurer un blocus sur les côtes dominées par la maison Rivienne. Quelques mois plus tard il parvint à organiser plusieurs débarquements alors que des mercenaires étaient engagés pour descendre dans l’intérieur des terres. Ce fut le début de la guerre des deux Lucies, un conflit qu'un roi n'aurait put arrêter mais il existe bien des puissances supérieures à celle d'un homme aussi couronné soit-il.

En l'an 114 après plus de 70 ans de conflits ininterrompus, de soulèvements populaires et d'isolement du duché, il était temps pour la mort de venir lever son impôt. Elle se présenta à Roseval même, sous la forme d'un navire de ravitaillement attaqué sur le retour. Les hommes blessés furent conduits en ville et les morts restèrent empilés en cale vidée. Lorsque au milieu des bandages et des plaies on comprit la situation, il était trop tard. Une maladie contagieuse en provenance du nord avait pris racine dans la capitale, pire encore, le jeune Duc Maze Roseval-Castelyr propulsé à la tête du duché de manière aussi prématurée que ses trois ancêtres semblait gravement atteint. Le problème étant de taille, Roseval choisi de faire appel à ses alliés mais le duché de Lucie était maintenant trop isolé et les rumeurs concernant l'infection se propageaient en même temps que cette dernière. Les troupes sont dispersées puis maladroitement dissoutes pour tenir les comptés alliés de Roseval durant l'épidémie, la maison De Rivienne met alors à profit ses relations et son talent en politique. En l'An 119 un commissaire mandaté par le roi Phileas De Montastral qui au nom de la couronne d'Agonie viendra placer le nord mourrant de la Lucie sous la tutelle de la maison De Rivienne. Si la situation progresse petit à petit grâce au savoir faire de Halterives et de leurs alliés, Maze meurt cette année-là, de maladie ou d'autre chose. De la maison Roseval-Castelyr, il ne reste que sa petite sœur Catherine qui n'héritera que du titre de Comtesse d'une région mal en point.

Guerre de succession de Lucie

« Nous sommes amis et alliés depuis bien longtemps et avant de me parler de votre déception quand à mon refus, laissez moi vous parler de la mienne quand à vos choix politiques. Pardonnez mon langage mais bien des maisons on plongé leurs mains dans la fange afin de peindre leurs blasons, ces guerres de successions et recherches de gloire ostentatoire n’a de but que de faire briller la merde qui s’y incruste. Peu m’importe vos découvertes quand à des événements remontant à plus d’un siècle. La maison de Rivienne est aujourd’hui à la tête du duché et le mène d’une manière exemplaire, aussi pour le bien du duché je ne saurais que vous conseiller d’abandonner vos idées ridicules, c’est pour le bien de ce même duché et par amitié pour vous que je ne prendrais aucune mesure. Vous avez toujours ma confiance Comte d’Ecume et je sais que vous ferez le bon choix dans l’intérêt générale des maisons de Lucie.»

Contrairement à ce que l’on aurait put croire de l’exterieur, la situation en Lucie s’arrangea rapidement grâce à une mécanique de génie orchestré par la Maison de Rivienne en collaboration plus que surprenante de la Maison Roseval-Castelyr. Unifiée par le trone dans leur amour des côtes de l’ouest, les deux rivaux de toujours semblent en paix absolue même lorsque Catherine de Roseval meurt en 128, laissant sa place au comte Philémon Roseval-Castelyr.  Le duché renoue avec sa gloire d’antan et reprends une position économique élevée jusqu’en l’an 200.

Le comte d’Ecume officiant en agent administratif dans tout le royaume pour le compte de la Maison Rivienne revient en Lucie et organise secretement une rencontre avec le comte de Roseval. La rencontre a lieu dans la baronnie de Casteluce après quelques échanges epistolaires, le comte d’Ecume propose alors à Homerien Roseval-Castelyr de le rejoindre au sein d’un mouvement visant à dépouiller la Maison Rivienne de son titre sur le duché. Ayant choisi la maison Roseval-Castelyr pour son passif historique, le comte d’Ecume est surpris et extremement déçu lorsque Homerien décide de refuser son offre. Refusant de capituler, il s’adresse alors au comte de Baiebleu de la maison Valdeluce, une branche cadette de la maison Roseval-Castelyr frappée par divers malheurs sur plusieurs generations au point que la croyance populaire voudrait qu’ils aient du sang de Rheda coulant dans leur veine et de ce fait bien plus orientée vers le changement.

En 203, le comte d’Ecume apporte à la maison Valdeluce les preuves accumulées quand à la coopération de la maison de Rivienne avec le royaume d’Amorce lors de la prise de Lucie par ce dernier en échange des terres de Lucie. Le comte Valdeluce saute à pieds joint dans le complot, surement un peu trop vite. Sans attendre que le comte d’Ecume ne revienne de la cour royale où il était parti plaider pour ses revendications, le comté de Baiebleu prône son indépendance et lève ses troupes pour prendre Halterives. Prise par surprise, la maison Ducale fait alors appel à ses vassaux du nord (Roseval  Ecume et Mistral), Mais le comté d’Ecume bloque les troupes au nord. Pire encore, ils empèchent les vassaux de passer par le duché de Rivenoir ou par les mers en organisant plusieurs raids au nord avant de se lancer à l’attaque au retour du comte d’Ecume sur ses terres.
Mis à mal par le comté de Baiebleue et leur mercenaires, la maison Rivienne se voit sauvée par une habile stratégie d’Homerien Roseval-Castelyr qui permet aux troupes de Mistral d’assiéger la capitale d’Ecume alors qu’il mène le reste de l’armée vers le sud par les mers. Le soulèvement s’achève par la défaite du complot. L’équilibre de la Lucie aurait put être rétabli si la maison de Rivienne n’avait pas pris la décision d’éxécuter tout les membres de la maison Valdeluce sur la grand place d’Halterives. Indignée et poussée en interne par quelques membres influents, la maison Roseval-Castelyr marche sur Halterives mais ne parvient qu’à sauver que deux membres de la maison Valdeluce. S’en suit le siège de la capitale Lucienne qui ne s’achèvera qu’en 224. Année à laquelle la maison Roseval-Castelyr prends possession du Duché et du comté de Halterives, forçant les survivants de la maison de Rivienne à vivre dans le comté en ruine de Baiebleue qu’ils convoitaient tant.

La nouvelle ère des ducs Roseval-Castelyr restera alors marquée par des tensions de plus en plus palpables et une impossibilité d’unir la Lucie sous la bannière ducale. De Complots en complots, le duché se fait une spécialisation d’agir hors des sentiers battus par le biais de réseaux d’espions, d’empoisonneurs et autres mercenaires. Le seul à presque toucher au but est le Duc Owël Roseval-Castelyr qui par sa proximité avec le roi Gui De l’Espée et ses talents commerciaux et diplomatiques, parvient à se donner les moyens de frapper fort sur ses terres, allant jusqu’à rendre Halterives à la maison de Rivienne et à relocaliser sa maison dans la cité de Roseval. Cherchant à atteindre un niveau d’homogeneitée parfait dans le duché, il fera cependant un pas de trop vers la maison rivale. En l’an 295, il épouse la jeune Majorie de Rivienne secretement porteuse d’une infection mortelle sexuellement-transmissibles obtenues dans des circonstances plus secrêtes encore. Marjorie ne lui donne qu’un seul héritier avant de quitter ce monde, Azraël Roseval-Castelyr, lui aussi porteur de la maladie.

Lorsque le Duc Owël vient à mourir, le jeune Azraël est placé sous la tutelle d’un régent. Ce dernier comprenant que la lignée Roseval-Castelyr était maintenant maudite sur chaque generation fini par céder aux pressions de plus en plus fortes de la maison Rivienne. En 307, il assassine Azraël dans son sommeil après avoir signé les accords de successions en faveur des De Rivienne. Le cousin d’Azrael, Allan, est placé à la tête du comté de Roseval mais par un étrange coup du sort, celui-ci porte les germes d’une autre malediction concernant sa sexualité. La branche Yvonniès de lamaison fini par s’éteindre en 455 avec le comte Denoë-Caradek Roseval-Castelyr qui fermera les yeux fils unique et sans enfants.

Epoque actuelle.

Suivant les lois de succession, c’est le fils de Danaë Roseval-Castelyr et d’Antoine Valdeluce élevé par Rodrigue de L’Espée en personne qui est appelé à hériter du comté. Hoël rétablit la branche Yannèse des Roseval-Castelyr en en prenant le nom et en ajoutant sa marque au blason de la branche Yvonnièse. Nouveau comte de Roseval-Castelyr aux côté de sa jeune sœur, de son épouse Judith de L’Espée et leurs quatre enfants, Hoël apporte un renouveau économique et technologique au comté, redorant son blason et celui de Roseval aux yeux du royaume.




Note : Maisons Roseval-Castelyr et Castelyr ( Il s'agit de deux maisons différentes bien qu'unies par le sang depuis la duchesse anne. La maison Castelyr existe toujours dans le duché de Rivenoir. L'adoption du nom Roseval-Castelyr est justifiée par l'accord du mariage matrilinéaire entre la duchesse anne et son conjoint suite à l'issue de la libération de Lucie. Les héritiers Roseval-Castelyr n'ont aujourd'hui qu'une faible revendication sur les fiefs de la maison Castelyr, revendications qui en raison des alliances devraient se régler à l'amiable si elles venaient à grandir. Au-dessus e situe les faibles revendications sur le domaine de L'Espée (sont concernés les enfants légitimes de Hoêl Roseval-Castelyr et Judith de L'Espée) aisni qu'une revendication sur le comté de Baiebleue par le sang des Valdeluce et plus généralement sur le Duché de Lucie lui même.



Arbre généalogique

"Arbre simplifié:
 

Abre dynastique:
 

Domaine

Fiefs : Comté de Roseval - Cité de Roseval - Chateau de la duchesse Anne - Baronie de Casteluce

Chateau de Roseval (Chateau de la duchesse Anne)

Titres cumulés : Comte de Roseval, Baron de Casteluce


Relations

Allégeance : Trone royal d'Agonie
Vassaux : Baron de Casteluce
Alliance : Baron de Castelyr - Baron de Casteluce - Duc de Rivenoire


Personnages importants

Comte Hoel Roseval-Castelyr
Hoel est le symbole d'un renouveau pour la maison Roseval-Castelyr. Contrairement à la branche reignante jusqu'à présent sur le duché de Lucie puis sur le comté de Roseval, il n'est pas un descendant d'Yvon mais de Yann Roseval-Castelyr. Né Hoel Roseval, il appartient donc à une branche cadette réputée pour sa fourberie et le malheur qui l'accable sans cesse. Pourtant à l'age de ses 10 ans, lui et sa jeune soeur voient leur père mourir d'une infection respiratoire et sont envoyés chacun dans un duché différent, Abigaëlle rejoint le duché de Rivenoir tandis qu'Hoel est pris sous la coupe de Rodrigue De L'Espée.

Prenant tout deux des chemins très différents et à des lieux de la gloire conquise par leurs illustres ancêtres luciens, ils parviennent pourtant à se démarquer, à conjurer le mauvais sort qui accompagne leur blason depuis plusieurs generations. En effet, Hoel au coeur du domaine de L'Espée devient un jeune homme droit, instruit et particulièrement adroit de plume et d'épée. Lorsque le dernier Comte de la lignée d'Yvon Roseval-Castelyr est retrouvé empoisonné, il parait alors logique malgré les tensions internes au sein de la famille de rappeller Hoel sur la terre de ses ancêtres.

Bien que frappé par la ressemblance entre Hoel et l'illustre Morvan De Roseval, les proches de l'ancien comte l'acceuillent pour la plupart d'une manière assez antipathique. Hoel doit alors faire face à ses ennemis internes mais aussi à la maison Rivienne qu itente par tout les moyens d'évincer les restes des Roseval-Castelyr. Hoel parvient pourtant à s'imposer au sein de la cité portuaire en chevauchant la gloire populaire de feu Anne De Roseval, il va jusqu'à modifier le blason de la famille en y ajoutant le chef moucheté d'hermines des armes de la duchesse. La cité en main, il fait alors appel à sa soeur et au duché de Rivenoir par son intermediaire et prouve son indépendance à ceux qui prétendait qu'il ne fut rien d'autre qu'un pantin de L'espée en renonçant officiellement à l'aide de ces derniers. il est bien évident qu'une aide financière fut officieusement arrangée. Moins d'un an après son retour, Hoel relevé Roseval, récompensé ses vassaux en partageant ses terres et fait taire ses ennemis. sur cette concecration, il prends le nom de Roseval-Castelyr afin d'assurer la continuité de la lignée et épouse Judith De L'Espée afin de revendiquer une partie de son identitée mais aussi d'assurer les interêts de sa famille. Il s'agit bien de famille et le comté redréssé, Hoel n'a qu'une seule idée en tête, faire taire les Rivienne une fois pour toute et redresser la maison Roseval-Castelyr sur le toit du duché.

Traits :de caractères : Patient - Artiste Martial - Diplomate - Aimable  /  Rancunier - Chauvin - Confiant - Têtu
Surnom : Le gryphon
Dame Abigaëlle Roseval-Castelyr Maitre-Espion de Roseval
Bien qu'elle ne fut qu'une enfant lors de la mort de son père et de son emménagement dans le duché de Rivenoir, Abigaëlle contrairement à son frère à toujours entretenu plusieurs contacts avec roseval. Enfant timide, étrange mais applqiuée, elle fut autrefois extremement courtisée et convoitée sans donner la moindre once d'espoir à ses malheureux soupirants. Avant d'être rappellée par son frère, elle avait la réputation d'être une femme à la beauté ensorcellante mais isolée du monde et très souvent absente. Si Hoel ne tint jamais réellement compte de ces faits, il constatera plus tard que même pour lui, sa soeur reste très mysterieuse et seule dans ses quartiers du chateau de la duchesse anne à Roseval. Femme très talentueuse en réthorique et économie, elle est proche du bourgmestre mais reste comme impossible à marier à la grande déception de son ainé.
Il est prouvé que les récents propos calomnieux associant son nom à quelques pratique de sorcellerie sont issus de Halterives et probablement de la maison Rivienne, petinament consciente de la menace que représente la soeur du comte qui partage les ambitions de son frère.

Traits de caractère : Erudit - Diplomate - Aimable - Artiste musical  /  Mysterieuse - Rancunier - Ambitieuse - Confiant
Surnom : La sorcière / La Dame de Roseval
Thierien Casteluce Baron de Casteluce Marehcal de Roseval
Vassal du Comte Hoel et ami de la famille, le baron de Casteluce est très lié à ronan Roseval-Castelyr le premier fils du Comte. Guerrier accompli et grand tacticien, il tient d'une main de fer le domaine de Casteluce à la frontière entre le Comté de Roseval et le Duché de Rivenoir. Souvent en échange avec le Baron de Castelyr, ils forment une ceinture militaire dont l'objectif est d'empécher Roseval de subir un nouveau siège sans appui exterieurs.

Le Baron avait des vues sur Anne-Lucie Roseval-Castelyr et ne l'avait que partiellement avoué à Ronan, cependant depuis la perte récente de son oeil lors d'un assaut contre des bandits dans le sud, il ne lui à presque plus adressé la parole. S'il est d'une fidélité absolue à Hoel, il se méfie de sa soeur en raison des bruits qui courraient sur elle dans le duché de Rivenoir. Il est également le maitre d'armes de Bleiz Roseval-Castelyr.

Surnom :  Le forestier  /  Le borgne
Ronan Roseval-Castelyr Héritier du comté - Vicomte de Roseval
Premier fils de Hoel Roseval-Castelyr et Judith De L'Espée, le guerrier massif et bon vivant qu'il est aujourd'hui ne semblait pourtant pas capable de survivre plus d'un an à sa naissance. Enfant fébrile et fievreux, il passa la majorité de ses dix premières années enfermé au domaine, ne recevant de visite que de la part de sa mère et de quelques pédagogues.

C'est une histoire connue dans le comté que beaucoup de bardes adaptent selon leur envie mais Hoel, meurtri par l'idée de perdre son premier fils si jeune refusait de le voir ou de s'y attacher malgré les pressions de sa femmes. Ce fut une étrange periode pour Roseval comme enfermée sous une coupe de verre en plein soleil malgré sa prospérité. Pourtant quelques jours avant le dixième anniversaire de l'enfant, Judith et Abigaëlle unirent leurs effort et leurs talents pour forcer la main du Comte qui ne put que céder. Il est dit qu'il passa presque deux jours entiers dans la chambre de son fils et que lorsqu'il en ressorti, nul ne l'avait encore vu si heureux et souriant. Il annonça alors haut et fort que Ronan Roseval-Castelyr porterait la maison plus loin qu'il ne l'aurait jamais fait lui même. Selon certains serfs, Abigaëlle aurait passé de nombreuses heures dans la chambre de son neuveu quelques heures avant la visite de son père. Si les rumeurs se turent aussi vite qu'elles étaient apparues, Ronan n'en devint pas le digne fils de son charismatique père et un guerrier de grande renommée à l'ouest d'Agonie. Grand ami du Baron de Casteluce, il y passe beaucoup de temps et prends grand soin de'assisster à l'évolution de Bleiz son jeune frère.

Traits : Artiste Martial - Erudit - Aimable - Charismatique //  Impatient - Autoritaire - Hédoniste - Chauvin
Surnom : Le poulet / Le jeune gryphon
Anne-Lucie Roseval-Castelyr Courtisane.
Fausse jumelle de Bleiz, surnommée le joyeau de Roseval ou chantée comme la réincarnation de la duchesse anne, Anne Lucie est une figure publique De Roseval et se plait à joueur son rôle au sein de la noblesse. Très proche de sa tante, elle est la première à lui rendre visite dans ses quartiers pendant plusieurs jours d'affillé. Extremement convoitée, elle est la clé de l'actuelle "paix" avec la maison Rivienne, Hoel jouant avec l'idée de la marier à l'un des fils du Duc de Lucie. Fusionnelle avec son frère jumeau, elle le trouve plus remarquable que Ronan et qualifie d'injuste les préférences de leur père à son égard.

Jeune dame coquete aimant à plaire, elle n'a remarqué que récemment cet homme blessé au visage qui est le seul dans le Comté à paraitre insensible à ses charmes, le Baron de Casteluce. Malgré les conseils de sa tante visant à empêcher toute sorte de rapprochement, elle utilise régulièrement le motif des entraînements de son frère pour se rendre en sa compagnie jusqu'à Casteluce.

Traits : Séductrice - Charismatique - Instruite // Orgueilleuse - Possessive - Ambitieuse - Narcissique
Surnom : Le Joyeau de Roseval
Bleiz Roseval-Castelyr Chevalier de Lucie
Des trois premiers enfants du comte Hoel, Bleiz est probablement le plus discret. Combattant prometteur, instruit et séduisant, il ne créer aucune vagues et fait preuve d'une constance à toute épreuve. Occilant entre le domaine familial et celui de Casteluce, c'est un étudiant appliqué très apprécié par le baron et qui l'accompagne parfois jusqu'à Castelyr et plus rarement plus loin dans le duché de Rivenoir. Bleiz ne possède pas la rancoeur de son père à l'encontre de la maison Ravienne pour la simple et unique raison qui font qu'un homme ne peut parfois que se noyer dans les yeux d'une femme.

autrefois très fusionnel avec sa soeur, il tente de maintenir cette proximité malgré le fait qu'il soit dérangé par son attitude de plus en plus orientée vers la discorde et les affaires materialistes. Plus Anne-Lucie se rapproche de sa tante, plus Bleiz se rapproche de sa mère et de sa jeune soeur au risque de provoquer la dangereuse jalousie d'Anne-Lucie. Il est d'ailleurs le seul à avoir voyagé aux côté de sa mère vers le domaine de L'Espée à plusieurs reprises. Si Bleiz est conscient du meilleur état de la relation qui unit Ronan et leur père, il ne jalouse pas son frère qu'il considère en partie comme un modèle, au contraire, il est persuader qu'en gardant corps et esprit sur le droit chemin, il finira lui aussi par obtenir sa fierté inconditionnelle.


Traits : Courageux - Travailleur - Aimable - Pieux - Artiste Martial //  Divergent - Candide
Surnom : Le chevalier azur / Le fougueux
Louanne Roseval-Castelyr Courtisane


Jeune fille dont l'âme est diamétralement opposée à celle de sa sœur, Louanne à jusqu'à ce jour grandit dans l'ombre de cette dernière. Jeune fille insouciante bien que relativement peureuse, elle n'aurait probablement pas survécu à la jalousie de son aînée sans la protection de quelques frères et d'un père désireux d'en faire la parfaite femme à marier.

A l'image de bleiz, Louanne est très proche de sa mère et semble aussi tirer vers le côté De l'Espée. Bien que particulièrement convoitée par les alliés locaux, Hoël semble réserver sa plus jeune fille à un intérêt indéniablement lié au contexte politique actuel, sa mère semble avoir beaucoup à dire à ce sujet.

Traits : Innocente - peureuse - artiste - polie - casanière - timide
Surnom : /


Edgar Roset Bourgemestre de Roseval


La famille Roset est alliée à la lignée de la duchesse Anne depuis un age bien plus reculé que la fondation du duché de Lucie. Officiers militaires et intendants, il s'agit là des héritiers d'une ancienne bourgeoisie issue des lointaines terres de l'ouest. Edgar Roset, lui, sembla avoir toujours été à la tête de la ville de Roseval, et de son bon fonctionnement. Homme stable aux nerfs d'acier, en temps de guerre, de paix, de maladie ou d'abondance, c'est un rempart inébranlable qui ne peut inspirer que le respect à ses pairs.

Malgré de nombreuses mésententes avec le comte Hoël, les deux hommes restent de proches collaborateurs et amis, il n'est pas rare que l'un passe toute une soirée avec l'autre en quête de conseils peut importe le thème abordé. Fidèle à Roseval plus qu'a la famille dirigeante, il a été jusqu'à faire emprisonner sa propre femme suite à la participation de celle-ci à l'organisation d'un groupe de gens d'armes agissant pour les familles ducales du sud.

Traits :  Virtuose de l'intendance - Réfléchi - Stoïque - Veuf - Méfiant - Pieux - Mauvais combattant
Surnom : Le gris.

Edmond L. De Roseval Archevêque du diocèse de grande Lucie


Dernier représentant vivant de la lignée d'Yvon de Roseval, Edmond ne perpétuera pas son sang. Archevêque du diocèse grande-Lucie, c'est un homme faisant preuve d'une grande sagesse pour son jeune age, en apparence tout du moins. Seigneur religieux des terres de l'ouest, il est malgré son nom présent à la cour de la famille Rivienne et y prodigue souvent de bons conseils allant jusqu'à y guider la jeunesse sur la voie de la vertu. Neutre et porte parole du divin, il mit un certain temps avant de reconnaître la légitimité de la lignée de Yann De Roseval et des Roseval-Castelyr. aujourd'hui tout aussi proche conseiller d'Hoël, le religieux se trouve dans une position délicate liée au contexte politique et à la descendance royale.

Il est ces derniers temps, souvent en train de philosopher avec ses pairs ou dans d'autres cours, de la possibilité d'une issue pacifique à ce conflit. Impossible de dire ce qu'il en pense vraiment, il a toutefois publié plusieurs ouvrages dont; "La guerre des corbeaux n'aura pas lieu", "Du commerce portuaire et de la menace des mers." ou encore "Le dogme des saint lieux.".

Traits : Bon orateur - pieux - stratège - gourmand - calculateur - philosophe - fanatique.
Surnom : Saint Roseval
Revenir en haut Aller en bas
Maison Roseval-Castelyr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Gestion :: Archives-