FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 27/03/2015
Localisation : Rennes
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Gestion du territoire Sam 9 Jan - 19:33
Voilà des exemples de choix qu'on pourrait avoir dans une fiche de territoire plus RP.

4 grands « styles » de richesses :

- L'argent : Le commerce, l'échange, l'artisanat, et une bonne administration permettent tous au suzerain de générer des deniers.
- La science : Les universités, les monastères où des moines copient, et des nobles intelligents permettent tous au territoire de se développer en systématisant le savoir et en reposant sur des hommes lettrés.
- La foi : Plus le territoire est fait de gens croyants, plus il est stable. Autrement, on risque de voir des hérésies naître.
- La culture : Une grande culture permet au territoire de devenir très influent, lui permettant d'avoir une plus grande voix dans ses décisions ou lorsqu'il change de lois.



Taille du territoire : Choisissez la taille du territoire que vous dirigerez. Un territoire vaste vous rendra plus puissant et influent, mais vous demandera aussi de vous reposer sur des vassaux qui peuvent devenir dangereux.

Cité-Etat : Vous ne dirigez qu'une ville et des terres alentour.

Comté : Vous dirigez un large fief, fait de bourgs, villages, châteaux et églises.

Duché : Vous dirigez un territoire fait de plusieurs comtés.

Royaume : Vous dirigez un très vaste ensemble de territoires, assez large pour vous déclarer Roi.



Richesse du territoire : Choisissez la puissance monétaire de votre territoire. Un territoire pauvre et commerçant peu restera fermé sur lui-même, alors qu'un territoire très riche subira les influences étrangères, risquant de devenir faible en cas de conflits.

Arriéré :
Votre territoire repose sur une économie domaniale. Les routes ne sont pas sûres, il n'y a pas de villes indépendantes, il n'y a pas de guildes organisées, et les seigneurs ont tous les pouvoirs sur leurs réserves.

Protégé : Votre territoire repose sur une économie domaniale, mais les chevaliers ont réussi à rendre les routes un peu sûres. Quelques bourgades sont fondées, avec un embryon de guildes.

En développement : Votre territoire repose sur une économie domaniale, mais plusieurs ensembles urbains protégés abritent artisans et travailleurs qui exploitent les ressources primaires.

Développé : Votre territoire est parsemé de villes indépendantes, dans lesquelles vivent des artisans qui transforment les ressources primaires recueillis dans les fiefs. Le commerce intérieur est très actif.

Riche : Votre territoire dispose d'une grande ville influente et puissante, ouverte sur le monde. La classe des bourgeois et marchands commence à rivaliser avec les nobles qui tiennent des domaines, même s'ils sont encore interdépendants.

Extrêmement riche : Votre grande ville est très moderne. Le commerce est très répandu, vous permettant d'avoir de nombreuses ressources exotiques et étrangères. Les guildes ont des règlements écrits et très bien constitués, qui leur permettent de construire et de créer très efficacement.
Il existe une grande université laïque.
Néanmoins, les bourgeois deviennent difficiles à contenter et usent de leur influence face à vous.



Noblesse : Choisissez l'état de la classe aristocratique de votre territoire, selon qu'ils soient de preux chevaliers ou des courtisans corrompus.


Noblesse de fer : Vos nobles sont encore très barbares et arriérés. Ils passent leurs temps dans leurs fiefs, à remplir leurs obligations militaires.

Noblesse d'acier :
Vos nobles sont de puissants chevaliers. Ils ont leurs traditions guerrières et sont en relation entre eux. Ils vivent dans de grands châteaux.

Noblesse de soie : Vos nobles sont des chevaliers, mais ont perdu le goût de la guerre. Ils ont des traditions de vie, tel l'amour courtois et l'organisation de grands banquets. Ils voyagent de plus en plus.

Noblesse de velours : Vos nobles sont devenus décadents, la guerre ne veut plus rien dire pour eux. Ce sont des intrigants et comploteurs, cherchant à s'enrichir et à obtenir des faveurs. Ils sont très ouverts sur les autres cultures et parrainent les arts.

Noblesse de croix : Vos nobles ont une très longue tradition de servir avec piété et honneur. Ils gèrent très bien leurs terres et rendent la justice avec assiduité. Néanmoins, ils rejettent les cultures étrangères et ont peu de traditions communes. Ils sont aussi plus influencés par l’Église que par vous, leur suzerain.

Noblesse de papier : Vos nobles ne savent plus se battre. Ce sont des monnayeurs et des marchands, n'ayant un titre que d'apparat. Très bons intendants, ils sont en revanche faciles à corrompre et à retourner.



Autorité du suzerain : Choisissez votre puissance législative. Être très puissant vous permettra de régner en maître sur votre domaine, mais voudra aussi dire que vous devez vous doter d'une administration coûteuse et qui risque d'être corrompue.


Suzerain honorifique : Le suzerain gère surtout ses propres fiefs, ses vassaux se contentant de lui prêter hommage. Certains vassaux sont mêmes plus puissants que le suzerain, et peuvent refuser de servir dans son armée. Le suzerain est censé juger les litiges entre vassaux, mais sa justice est rarement entendue.

Seigneur lige : Le suzerain peut faire régner sa justice sur un vassal fautif, pouvant leur demander des réparations et révoquer leurs titres.

Seigneur maître : Le suzerain peut imposer des trêves avant le début de conflits entre vassaux. Il peut aussi demander des taxes et des contributions.

Monarque : Le suzerain peut juger un litige entre un vassal et son arrière-vassal. Il peut aussi faire des demandes directement aux arrière-vassaux.

Monarque absolue : Le suzerain peut interdire des mariages qui risqueraient de l'amputer de territoires. Il peut rendre la justice sur tout son territoire dans toutes les affaires. Ses vassaux n'ont pas le droit de guerroyer, même à l'extérieur du territoire.



Armée : Choisissez la manière dont est organisé votre ost en cas de conflit.

Service d'ost : Le suzerain ne repose que sur le service d'ost de ses vassaux, de ses villes et de ses chevaliers. Son armée est aléatoire, dépendant de leur bon vouloir et de leur richesse.
Le suzerain peut également combler ses problèmes d'effectifs en payant des compagnies de routiers, professionnelles et compétentes, mais qui deviendront des pillards à la fin de leur service ou en cas de défaut de paiement.

Taxe d'écuage : Le service d'ost est remplacé, partiellement ou complètement, par une taxe, l'écuage, qui sert à se reposer intégralement sur des compagnies de mercenaires.

Assise d'armes : Le suzerain peut demander à ce que chaque homme libre de son territoire soit obligé d'être équipé ou entraîné selon des règles bien précises.
Ainsi, par exemple, le Roi peut obliger tous les paysans propriétaires à s'entraîner à l'arc long, lui permettant de disposer d'un large réservoir d'archers longs.

Compagnie locale : Le suzerain dispose de soldats spécialisés pour servir dans son armée.
Ainsi, un suzerain peut fonder un ordre de chevalerie ou vassaliser une compagnie de routiers pour le protéger.

Lances fournies : Le suzerain dispose d'une armée permanente, faite de chevaliers et d'hommes d'armes organisés précisément selon des ordonnances. Cela lui permet d'avoir une armée professionnelle et loyale, mais c'est un système extrêmement coûteux et compliqué à mettre en œuvre.




Puissance maritime :

Location : Le territoire n'a aucune marine permanente, voire pas d'accès à la mer. Pour assurer son transport, le suzerain demandera le service de navires en échange d'argent.

Réquisition : Des guildes de marchands disposent de coques ou de nefs, que le suzerain a le droit de réquisitionner gratuitement. Cela entraînera la colère des marchands.

Marine : Le suzerain dispose d'une marine permanente sous son commandement. Elle est très coûteuse et demande des investissements permanents pour l'entretien, mais peut être reconvertie en marine marchande en temps de paix.


Place de l’Église : Choisissez la puissance du clergé sur votre territoire.


Foi peu développée : Les églises et les abbayes sont en mauvais état. Les gens sont encore superstitieux, et les hérésies naissent de façon chronique.

Église faible : Les prêtres et moines manquent de culture, ayant du mal à enseigner au peuple. Néanmoins, la foi est installé et les hérésies sont plus rares.

Règle établie : Le clergé régulier est important. Les routes sont parsemées d'abbayes et de monastères, où des moines vivent de manière pieuse, passant leur temps à copier des livres et à faire en sorte que le savoir ne disparaisse pas. Des ordres peuvent être fondés grâce à eux.

Dominium : Le clergé séculier est important. Les églises et les cathédrales sont bien organisées et le peuple est bien gardé en ordre par les clercs. Ils participent à la stabilité et l'enrichissement du territoire, notamment parce qu'ils disposent de fiefs.

Foi corrompue : Les églises sont nombreuses et la Foi enracinée. Mais les évêques sont institués par les nobles, et la fonction est clairement gangrenée par la corruption. Les clercs cherchent surtout à gagner des richesses, et à cause de cela, des hérésies naissent de façon endémique.

Haut-lieu de la Foi : Les clergés séculiers et réguliers sont très bien installés et propres de toute corruption. Vous profitez à la fois d'une richesse monétaire et culturelle, sur une population orthodoxe et dénuée de toute hérésie.
Il existe une université dirigée par des clercs.
En revanche, l'Augure se fait très présent : Les évêques sont investis par lui et il exerce une influente plus puissante que la votre.
Revenir en haut Aller en bas
Gestion du territoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti, bientot un territoire des Etats-unis d'Amerique!
» Installation d'un comite de gestion des risques pour l'Ouest
» Les Gardiens du territoire Centaure
» gestion d'un p2 lezard et TS
» La Bataille du Territoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Gestion :: Propositions-