FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 26/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Lois de Gallance Ven 20 Nov - 17:21
Lois du Royaume de Gallance


Loi de succession de la couronne royale.
A l'origine, la tradition gallanque veut le partage des titres du père entre tous ses fils. Mais au cour du VIIIéme siècle sous la régence de Gui de l'Espée, la tradition change et le fils aîné sera dès lors le seul héritier légitime pour éviter le morcellement du pays.
En 811, lorsque Jean le Gambit fait couronner son fils, il amorce le règne des Gambitiens, l'actuelle dynastie à la tête du royaume depuis cinq siècles.

Lors de la crise de succession à la mort de Lucien V en 1033, les barons de Gallance, pour ne pas couronner un étranger, estiment selon la loi coutumière gallanque que le titre de Roi ne peut être légitimement dévolu par une femme, c'est à dire que les enfants des filles du Roi ne peuvent aucunement prétendre au trône. Ainsi, ils excluent totalement les femmes de la succession.

Désormais la loi gallanque est claire, seul le plus proche parent mâle du Roi de la branche masculine des Gambitien peut prétendre au trône. Cet héritier doit être issu d'un mariage légitime, reconnu par l'Augure, être valide et maître de ses capacités.
Un héritier légitime peut être déshérité par le Roi avec accord des barons et de l'Eglise, mais l'héritier ne peut refuser la couronne.

Le nouveau souverain est officiellement Roi de Gallance lors de son couronnement solennel qui peut être de trois façon :
Lucrin, premier Roi de tous les Gallancs, s'est fait couronné dans l'église de Saint-Remi.
Godfred le Grand, l'a été par l'Augure à Bellum.
Lucien II a été sacré Roi au monastère de Dunny par l'Archevêque des lieux.
Ces trois lieux sacrés de couronnement sont reconnus légitimes par tous les barons de Gallance et le clergé.

Un protocole fastidieux s'est mit en place au cour des siècles, issu des coutumes gallanques des temps anciens et de la religion.
Tour à tour, on pose trois couronnes sur la tête du Roi. La première, la couronne de la Gallance, celle portée par Lucrin. La deuxième, la couronne de la Lucie qu'à annexé Lucrin au cour de son règne (car si le titre est absent de la titulature officielle du Roi depuis des siècles, il est toujours reconnu comme Roi de Lucie). La dernière est la couronne de protecteur de l’Église, accordé par l'Augure à Godfred le Grand.
S'ajoute à cela plusieurs reliques que le Roi doit porter au cour de la cérémonie, l'anneau d'Hagen, la cape de Jean le Gambit, la cuirasse de Godfroi II, l'épée de Lucien le Pieux, ainsi qu'un sceptre symbole du commandement.
Tous ces objets sont indispensables au bon déroulement du sacre et sont gradés précieusement dans la tour du Palais des Rois de Verastre.

Le Roi reçoit ensuite l'onction d'huile issu de l'ampoule sacrée. Cette onction fait de lui une personne sacrée.
Puis il prononce ses premiers mots en tant que Roi et promet de protéger le royaume et l'Eglise.
Pour finir, l'assemblée proclame « vive le Roi ! » trois fois.

La cérémonie est souvent suivi d'un fête où les barons viennent tour à tour prêter hommage au Roi et lui remettre divers cadeaux.

Organisation de l'administration.
Si on ne peut parler de constitution à proprement dit, l'organisation du royaume repose sur des coutumes que le Roi se doit de respecter.

Roi : Le Roi est le monarque de la Gallance choisi par Dieu. Sa personne est sacrée, l'insulter est blasphème. Le crime de lèse-majesté est sévèrement puni.
Il ne tient pas sa position du hasard ou par d'autres, il est Roi par Dieu.

Chancelier : Véritable chef du gouvernement, le Chancelier siège au Conseil Restreint et préside et à la Chambre des Nobles lorsque celle ci est rassemblée.
Il est le second du Roi, et en l'absence de celui ci il est son remplaçant.
Sa parole fait autorité et sa signature authentifie les actes royaux.
Il occupe le poste de Régent quand aucun Régent n'a été nommé où qu'il faut remplacer le Régent en titre.

Conseil Restreint : Groupe de personne dont s'entoure le Roi pour être conseiller dans l'administration du royaume. Le nombre de membre et leurs fonctions diffèrent selon les volontés du Roi. Le Roi préside au conseil et charge les conseillers de missions.

Régent : Le Régent administre le royaume lorsque le Roi d'absente ou bien lorsque le Roi n'est pas en capacité de régner (trop jeune, malade, emprisonné).
Il est nommé par le Roi parmi ses proches. Le Régent est généralement un membre de la famille royale, la Reine, un frère, un cousin.
Le Régent a les mêmes pouvoir que le Roi, mais avec quelques restrictions.

Maréchal : Dirige les baillis du domaine royal. Il a aussi en charge la garde royale assurant la protection du Roi.

Chambellan : Dirige la Maison du Roi assisté des valets. Il commande aussi aux prévôts du domaine royal.

Connétable : Ministre de l'armée, il commande à l'ost royal et aux commandants.

Grand-Amiral : Chef de la flotte royale, il commande à la force marine du royaume.

Intendant : Chef de la Chambre des Finances, l'Intendant veille au trésor royal et à son approvisionnement et dresse le budget. Il est chargé de surveiller au bon déroulement du transport des redevances des vassaux de la couronne.

Chambre des Nobles : Lorsqu'il le désire, le Roi peut faire appel à la chambre des Nobles.
Cette chambre est constituée par tous les Seigneurs liges de la couronne ou leur représentant direct.
Refuser d'assister à l'assemblée est considéré comme une grave trahison brisant le lien de vassalité entre le Roi et son vassal, pouvant déboucher sur d'importantes sentences.
La chambre doit écouter les nouvelles mesures prises par le Roi, le conseiller et parfois voter lorsque le Roi le demande.

Inquisiteur : Dirige l'Inquisition. Il reçoit aussi ses ordres de l'Augure et partage donc deux allégeances.

Grand-Magistrat : Chef de la Justice royale, il président au Tribunal de Verastre chargé de juger les affaires du royaume, notamment les cas de trahison.
Il commande aux juges qui exécutent la justice du Roi à travers son territoire.

Aumonier : Chargé de s'occuper de l'âme du Roi et de sa piété, l'Aumonier est aussi le lien entre le pouvoir temporel de la royauté et le pouvoir spirituel incarné par les prélats de l'Eglise qui dans les faits, dépendent de l'Augure et non du Roi.

Officiers de la Couronne
le Roi ne peut pas être partout à la fois pour régler personnellement tous les problèmes ou bien pour veilleur à la bonne application de ses décisions. Ainsi, le Roi envoie des Commissaires, des individus dont la mission est définie par une commission temporaire qui leur donne une partie du pouvoir royale à travers une lettre écrite par la royauté et qu'il transporte avec eux leur donnant toute légitimité d'agir.
Le Commissaire est choisi parmi les fidèles du Roi, des gentilshommes de confiances proche de lui, et parcourent le royaume à la place de leur monarque souvent pour surveiller le bon respect des ordres et les agissements de certains vassaux.
S'ils sont la voix du Roi, ils sont aussi ses oreilles. C'est avec son réseau de Commissaires que le Roi administre son territoire.

Les prévôts sont nommés par le Roi pour administrer les villes en son nom. Ils y exercent la gestion, la justice et la levée des redevances et de l'ost. Souvent les prévôts se confrontent au pouvoir spirituel des évêques qui veulent eux aussi contrôles la population des cités.

Les baillis sont des hommes nommés par le Roi pour rendre la justice sur ses terres en son nom.
Ils s'occupent d'une zone de la taille d'un comté, jugent et punient les criminels dans un tribunal nomade qui parcours le baillis.
Les baillis sont souvent à cheval, habillé d'un haubert et accompagnés d'une dizaine de soldats, de clercs et de magistrats locaux connaissant parfaitement les coutumes et tradition des environs.

Revenir en haut Aller en bas
Lois de Gallance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les ONG doivent se soumettre aux lois haitiennes, ou doivent être expulsées
» SENAT HAITIEN EN MARCHE :PROJET DE LOA/LOIS DE MOISE J CHARLES ..
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Lois européennes insolites !!!
» Lois de bon aloi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: Encyclopédie :: Royaumes :: Gallance-