FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 26/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Histoire résumée de la Gallance Mar 27 Oct - 14:56
Histoire résumée de la Gallance

Résumé de l'histoire dense du royaume de Gallance. Pour plus de détails, consultez l'histoire complète.

Avant la Gallance
Ce qui est aujourd'hui la Gallance n'était, à l'origine, qu'une collection de tribus barbares semblables d'un peuple appelé Loen. Le Caldéra, Empire en devenir, fonda ses premières colonies il y a des siècles, avant de commencer une grande conquête. C'est ainsi que les Caléens-Loens formèrent une grande nation à l'apogée de sa puissance culturelle, technologique et militaire.
Tout s'arrêta avec les invasions barbares du IVe siècle, qui virent des peuples nouveaux s'installer sur les anciennes terres de l'Empire qui chuta en 414.
En 437, les Gallancs, menés par leur Roi Hagen, vainquent les troupes du général Syagraan et s'installe dans le Sud-Est de ce qui deviendra la Gallance.

Les Hagenides
En 489, le jeune Lucrin succède à son père Olérac, fils d'Hagen, à la tête des Gallancs. Valeureux chef militaire, il va batailler pour soumettre les autres à son autorité. C'est au cours d'une bataille contre Frissons, autre peuple barbare rival des Gallancs, qu'il va implorer le Dieu de sa femme, le père de Calanthe, à l'aider. C'est ainsi qu'en 494, suite à sa victoire éclatement face aux Frissons, il se convertit à ce culte.

Lucrin, en conquérant les autres tribus et le Royaume de Lucie, va devenir le premier Roi de tous les Gallancs, sacré par l'Augure. Mais à sa mort, la tradition barbare veut que ses possessions soient partagées équitablement entre ses fils. Cette coutume mènera à beaucoup d'instabilité aux fils des années, ainsi que des intrigues politiques, jusqu'en 622 où un seul prétendant légitime reste : Godfred.

L'Augure est à cette époque un otage malmené par le dangereux peuple des Lomhells, conquérant de l'ancienne capitale impériale. Appelé à l'aide par le chef de l'Eglise, Godfred, bientôt surnommé « le Grand », va lever l'armée de Gallance pour aller jusqu'à Bellum et sauver le représentant de Dieu sur terre. Suite à son succès, Godfred annexe le territoire des Lomhells et est couronné par l'Augure.
Se proclamant l'épée de l'Eglise, Godfred va se sentir investit d'une mission divine, celle de convertir les peuples encore païens au culte de Calanthe.
Jusqu'à la fin de son règne, Godfred le Grand va considérablement agrandir le territoire des Gallancs, notamment en annexant les terres des rivaux Frissons.

La transition entre les deux dynasties
A la mort du glorieux Roi ses terres, maintenant de gigantesques principautés, sont partagées entre ses fils. En 649, Manfred, Roi d'une Gallance unifiée se meurt, mais dans son testament, il nomme un « maire du palais » chargé de régler les conflits entre ses héritiers. Le poste de Maire du Palais va rapidement prendre de l'importance pour n'être rien de plus que le Roi par intérim, un porte-parole de la volonté des capricieux seigneurs et qui va garder pour lui tout le pouvoir.

Le plus grand des Maires du Palais sera Gui de l'Espée, qui va s'arranger pour rendre son titre héréditaire et ainsi mettre sa dynastie au pouvoir. Gui va provoquer un très grand essor économique pour son propre intérêt, bâtissant des infrastructures, des châteaux et des mines que lui seul pourra exploiter.

La stabilité apportée par les l'Espée vacillera en 791 lorsque les Severns, peuple nordique extrêmement violent, vont envahir la Gallance. Devant l'incapacité à réagir du Maire du Palais Eude de l'Espée, pillages et incendies d’Églises seront quotidiens, jusqu'à ce qu'un jeune clerc fils de noble, Jean de Vildoine, ne mène un groupe de chevaliers à la victoire. Ce petit événement insignifiant va permettre à Jean, adepte des tactiques lâches basées sur la ruse (Ce qui lui vaudra le surnom de « le Gambit »), de devenir un homme prestigieux. Jean le Gambit réussira à repousser les Severns, ce qui lui vaudra une très grande renommé.
Lorsque les Barons du royaume envisageront une révolte contre les l'Espées, qui les étouffes par de trop grandes taxes, ils choisiront Jean le Gambit pour les mener à la victoire. C'est ainsi que le victorieux des Severns usurpera le titre de Maire du Palais en 803.

Les Gambitiens
Les derniers Hagenides mourrant, Jean le Gambit en profite pour faire couronner son fils futur Roi de Gallance. C'est ainsi qu'en 811, Lucien Ier devient le premier Roi de la dynastie des Gambitiens. Mais son règne est marqué par la révolte des Frissons oppressés qui proclament un « Roi des Frissons ». Lucien lève son armée et marche sur la Frissonnie, avant de mourir en 855, obligeant son fils Godefroi Ier à achever dans le sang la campagne.

Par les mariages et les guerres, la Gallance va gagner en puissance, jusqu'à contrôler l'Hisenmark, un royaume dans le Nord Lointain. La Gallance participera entre autres à la croisade de 911 par l'intermédiaire du Prince Joachim de Vildoine, frère du Roi.
En 931 commence la seconde croisade. Le Roi d'alors, Lucien III, est heureux de répondre à l'appel. Mais la campagne sera dure, et son Royaume est laissé à l'abandon, ruiné par la crise économique et des maladies. Dans ce contexte se crée une hérésie qui va étrangement gagner en puissance en s'organisant en force militaire et parvenir à s'emparer de Verastre. Dans le même temps, le troupe de Lucien III en croisade sont anéantis par les infidèles à cause de la traîtrise de Rodrigo di Calve, l'Empereur du Palladium.
De retour en son royaume, Lucien III ne peut que constater que son royaume lui a été usurpé par l'hérésie, l'obligeant à quitter la Gallance pour se réfugier en Hisenmark.
Il faudra attendre 950 pour que l'un des enfants de Lucien III, Godefroi II, ne parviennent à libérer son Royaume, se faire couronner Roi et purger l'hérésie grâce à l'aide de l'Inquisition.

En 992, l'Augure appelle à la Croisade contre les Longuejarres. Le roi Lucien IV, dit plus tard « le Pieu » répond à l'appel en compagnie de l'Empereur et du Roi d'Oultreterre.
La campagne durera 13 longues années avant que le bon Roi de Gallance ne réussisse à écraser les païens.
Le prestige de cette victoire fera de Lucien le Pieux le Roi le plus illustre de l'histoire de la Gallance, égalant la célébrité de Lucrin et de Godfred le Grand.
Le Roi de Gallance, par son prestige, deviendra l'arbitre du monde calanthéen et sa mort en 1026, émouvra les peuples même à l'extérieur des frontières de son royaume.

L'excommunication du seul enfant mâle de Lucien le Pieux provoquera une invasion étrangère, terminant de ruiner le pays. Le Roi Lucien V mourra alors sans que son héritier soit reconnu par l'Eglise en 1033, mettant le Royaume en péril, d'autant plus que les grandes puissances étrangères ont toutes une revendication sur la couronne de Gallance. Pour y remédier, les barons décrètent que les femmes sont totalement exclues de la succession royale, puis trouvent un cousin éloigné qui pourrait faire un bon Roi : Lucien VI.

Lucien VI permettra de garantir l'indépendance du fragile royaume, mais accumulera les bourdes politiques qui fâcheront ses vassaux, avant de faillir sa conquête des territoires Teltes. Il meurt finalement en 1075, en laissant derrière lui deux jumeaux qui ont autant de prétentions l'un que l'autre et devant faire face au petit-fils de Lucien V, lui aussi prétendant à la couronne. C'est le début de la Guerre Gémélite.
Revenir en haut Aller en bas
Histoire résumée de la Gallance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]
» {Résumé} L'histoire de Thiercelieux !
» Résumé Erec et Enide
» L'histoire d'une Fée: Mélusine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: Encyclopédie :: Royaumes :: Gallance-