FAQGroupesAccueilMembresConnexionS'enregistrerCalendrierRechercher

Partagez|
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 26/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Peuplement Mar 29 Sep - 13:24
Peuplement

Culture

Les Phasiens.
On appelle les Phasiens, le peuple en phase avec Dieu.
C'est le peuple originaire de la région de Tsio-Somé, la Capitale de l'Empire, qui imposa à tous sa culture et sa langue, notamment grâce à la religion.
Les Phasiens ont dicté aux peuples de l'Empire pendant près de 1000 ans, la mode, la gastronomie, les coutumes, les mœurs...etc.
Dans l'administration de l'Empire, tous les postes les plus importants étaient réservés aux fonctionnaires du peuple Phasien.

Les peuples phasiés.
Les peuples phasiés sont les peuples soumis de l'Empire. Ils ont en grande partie adoptés la culture des phasiens, notamment leur langue, et se sont convertis à la vraie religion.
Ils sont bien acceptés par les autorités de l'Empire, bien qu'il existe une grande différence entre les phasiens d'origines et les convertis.
On retrouve des phasiés dans des postes importants de l'Empire et parmi les grands bourgeois.

Depuis longtemps soumis au pouvoir de l'Empereur, les peuples de Borée, Cèrs, Sylhiens et Centraux sont bien intégrés, même si les premiers cités gardent un fort esprit d'indépendance et patriotique envers leur ancien royaume.
Les Cèrs et Sylhiens gardent une forte animosité entre eux, hérité des longues guerres qui les opposa avant que l'Empire ne vienne les pacifier.
Les Centraux, du faite de leur position géographique proche de la Capitale, sont un peuple depuis longtemps alliés aux Phasiens.

Les Töters, peuple des steppes qui a envahi l'Empire au ??? siècle, se sont peu à peu soumis à la culture des Phasiens sous l'impulsion de leurs Rois au fur et à mesure que ces derniers se vassalisaient à l'Empereur que leurs ancêtres avaient combattu. Aujourd'hui, on dénote encore un peu l'origine du Nord Loitain de cette peuplade, à travers leur architecture ou leur accent, mais ils sont parfaitement intégrés à l'Empire.

De l'autre côté de l'eau, les Landais, les ??? et les ??? ont eux aussi adopté la culture phasienne, bien  qu'ils gardent encore leurs dialectes qu'ils utilisent entre eux et une culture propre. L'absence d'unité politique à lors de la conquête de l'Empire a facilité leur intégration et empêché toute conscience nationale.

Les Méphases.
Les Méphases sont ceux qui n'ont pas adoptés la culture phasienne. Ils parlent leurs propres langues et suivent leurs cultes.
On compte une minorité de Méphase en Borée, la plupart se trouvent dans les Suds, où les peuples conquis au ??? gardent encore beaucoup leurs particularismes.
Durant certaines périodes, les Méphases étaient persécutés et forcés à se convertir et à abandonner leurs langues. Mais aujourd'hui, les autorités préfèrent leur faire payer de très fort impôts.

Les Dalils et les Sanlars sont les principaux peuples de Méphases. Ils vivent à l'extrémité Sud de l'Empire, aux portes du Désert Infinie.
Ils sont les descendants d'anciens nomades sédentarisés sur les côtes et le long du ???.
Leur annexion tardive par l'Empire, leur fort esprit communautaire qui les unit autour d'une religion commune et la politique de tolérance mené par l'Empereur pendant des siècles a fait d'eux un peuple à part au sein de l'Empire.
Cela a empéché leur intégration, les Dalils et Sanlars restent principalement dans le Dalilé et l'Insanlar qu'ils ne quittent jamais. Ils reconnaissent la souveraineté de l'Empereur et son autorité, mais reste très autonomes.

Les Chémèshes, eux aussi originaire du Désert, ont été forcé à l'exil par les Sanlars.
Fondateurs de Dakthar, lorsque les Sanlars ont prit la ville il y a plus de 1000 ans déjà, ils ont été persécutés et massacrés.
Les Chémèshes ont immigré vers le nord.
Ils gardent leur culte et leur langue, mais ont su s'adapter aux cours de Borée.
La diaspora Chémèshes est très présente dans le Nord de l'Empire, les gouverneurs et même l'Empereur appréciant leur facilité en langue, leur compétence commerciale et leur capacité diplomatique.
Disposant d'un grand réseau à travers l'Empire grâce à leur communauté, les Chémèshes font de brillants marchands et maître espion, ce qui n'empêcha pas leur persécution à travers l'histoire.

Les Esclaves et eunuques.
L'Empereur, puis les gouverneurs, se sont toujours entourés d'esclaves pour gérer leur Palais.
Les eunuques étaient à l'origine les gardiens des Harems impériaux, mais très vite ils ont accédé à d'autres postes importants, veneur, échanson, maître des écuries, et certains se sont même rapprochés du pouvoir et de l'Empereur jusqu'à devenir Vice-Roi, le poste le plus important après la place d'Empereur.

Les esclaves sont la propriété des grands bourgeois et ont les retrouves principalement dans les villes où ils servent de domestiques. Ils sont peu utilisés dans les champs.

Les eunuques et esclaves viennent principalement des Pays mythiques du Sàdan, situé après le Désert Infinie. Ils sont vendus par les peuples nomades du désert à Dakthar, où les marchands Sanlars les revendent à prix d'or à travers tout l'Empire.
Les peuples du Sàdan sont reconnaissables à leur peau noire très sombre et leurs cheveux crépus.

La plupart des noirs habitants l'Empire sont des esclaves capturés dans le désert, mais il en existe aussi des libres, d'anciens esclaves affranchie, bien que cela soit très rares.

Forcés à parler la langue phasienne et à se convertir, les esclaves ont adoptés la culture de l'Empire.

Les Etrangers.
Ceux désignés sous le terme d'étranger sont les peuples extérieurs au territoire de l'Empire, c'est à dire les nomades du Désert Infinie tout au Sud, les tribus des Steppes tout au Nord et les pirates qui peuplent les mers Orientale et Occidentale.
Les relations de l'Empire avec ces étrangers ont souvent changé, avec de longue période de conflit, marqué notamment par l'invasion du peuple des steppes en ???, et des périodes de paix, d'échange culturel et de pratique commercial.

Aujourd'hui, cela fait longtemps que les relations sont pacifiés avec les étrangers, seul les pirates libres habitant les diverses îles posent encore problème. Les nomades du Désert viennent souvent à Dakthar pour vendre leur esclave qu'ils capturent parmi les peuples au delà du Désert Infinie, dans les pays Sàdan.
Les peuplades des Steppes font pareil à Termidor, où ils vendent les chevaux qu'ils élèvent dans les grandes steppes et du cuir de qualité qui fait la renommé des brigandines de la cité.

Société


La famille Impériale.
La famille Impériale, descendante du Premier Empereur, est immense, puisqu'elle englobe tous les descendants du Premier Empereur, allant jusqu'au cousin très éloignés de l'Empereur en place.
Elle se compose de dizaines de branches cadettes qui forment l'aristocratie de la cour impériale.
A l'époque de l'Empire, la famille Impérial se partageait l'immense territoire soumis à l'Empereur.

Chaque membre possédait des terres. Les paysans acceptaient de lui payer une redevance en échange de quoi leur suzerain pouvait les représenter à la cour et parler de leur problème à l'Empereur et ses représentants. Bien souvent, ils se contentaient de recevoir les impôts et de ne jamais rien faire. Généralement, le suzerain ne voyait jamais de ses yeux ses terres ni ne rencontrait personnellement un seul de ses sujets à qui il devait sa richesse.

Après la chute et l'avènement des principautés, les membres de la famille Impériale perdirent tous pouvoirs et privilège au profit des Princes guerriers.
Certains n'hésitent pas à quitter la Capitale pour rejoindre les cours des Princes les plus puissants. Ayant une éducation très poussée, ils y entrent comme diplomates, conseillés, poètes ou théologiens.

Les Princes.
La chute de l'Empire a vu l'apparition des Princes, des chefs locaux ayant usurpé le pouvoir après avoir déposé les représentants du pouvoir central.
Ils sont devenus les dirigeants de vaste territoire, vassalisant les villes, forteresses et Temples autour d'eux.
Les plus puissants Princes possèdent une grande clientèle, faite de chef de clan vassal, de membre de la cour impériale et d'érudits en tous genres.
Vivant sur leur terre, contrairement aux anciens membres de la cour, les Princes exploitent les ressources de celle ci et en retire leurs richesses.

Ces Princes sont parfois des chefs locaux porté par le peuple ou quelques seigneurs, ou bien sont d'anciens gouverneurs qui sont parvenu à garder leur emprise sur leur province malgré la chute de l'Empire.

Les bourgeois.
Les bourgeois composent la parties riches de la population. Ce sont bien souvent des marchands, des entrepreneurs, des usuriers ou encore des médecins.
Bien qu'ils ne soient pas noble, certains occupent une place de choix dans l'administration des principautés grâce à leurs compétences. Les enfants de Bourgeois font souvent de grandes études et récupèrent l'héritage familiale à la mort de leur père.

Les bourgeois sont principalement citadins. Ils se réunissent bien souvent en Ligues urbaines ou en Guildes Marchandes (par corps de métier) pour faire pression sur les autorités.
Les bourgeois mal considérés peuvent ainsi se révolter et obliger leur suzerain à leur accorder des droits.

Le reste.
Le reste de la population se compose de la plèbe, les paysans, artisans, mendiants, bandits...
Ils sont les bas fonds du pays, ignares, violents et vulgaires.
Peu vrai pour les paysans, qui vivent tranquillement dans leur campagne quand ils ne sont pas dérangés par la guerre, la description stéréotypées du vilain est plus juste pour la population des villes.
Le peuple urbain est agité, donnant du fil à retorde aux autorités du Prince qui doivent veiller à la sécurité de tous.
Ces vilains forment souvent les armées de pilleurs qui font tant de mal aux population pendant les guerres.

Revenir en haut Aller en bas
Peuplement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Blasons de la Gloire :: Univers :: ­ :: ­­Administration :: Gestion :: Archives-